Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Formation

Uploadé le 25, juillet 2017 | by LIDER News

18 cours en ligne gratuits disponibles: inscrivez-vous et apprenez!

LIDER College | 25 juillet 2017


«Apprenez sans cesse, car la vie nous enseigne tous les jours.»
Nathalie Yamb, Conseillère Exécutive/LIDER

Droit, politique, finance, ingénierie, informatique, transport, géographie, entrepreneuriat, environnement : Dans la droite ligne d’une tradition débutée il y a 5 ans, LIDER met à la disposition des militants, sympathisants et populations une sélection de cours gratuits d’universités et hautes écoles de renommée internationale. Les inscriptions sont ouvertes et les cours débuteront respectivement les 31 juillet, 7 et 14 août 2017. Osons la formation et l’excellence, pour une Côte d’Ivoire meilleure !

31 juillet 2017

GÉOPOLITIQUE DE L’EUROPE (SciencesPo)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/geopolitique

La géopolitique de l’Europe offre un parcours dynamique sur les enjeux et les tensions internes de l’Union européenne comme sur ses interactions avec le reste du monde. Par les cartes, l’iconographie, les vidéos, l’infographie et les jeux de rôle, le cours restitue les principaux enjeux géopolitiques propres à l’Europe, tout en insistant sur les représentations dont elle est l’objet dans le monde. Résolument pluri-disciplinaire, ce cours offre aux apprenants une boite à outils forgés par le recours à une combinaison originale d’histoire, de géopolitique, d’économie, de science politique, de géographie, et de droit.

  • Semaine 1 : Les cartes à géométrie variable du territoire européen : qui et quoi fixent ses limites à l’Union Européenne ?
  • Semaine 2 : L’intégration européenne : un projet territorial et politique inédit
  • Semaine 3 : Les grands défis extérieurs des Européens d’ici 2050 : quel est l’impact du monde sur l’Union Européenne ?
  • Semaine 4 : L’Europe dans l’espace mondial : entre puissance, influence et marginalisation
  • Semaine 5 : Est-Ouest vs Nord-Sud : les nouveaux clivages de l’Europe ?
  • Semaine 6 : L’Europe dans les yeux du monde : perceptions et attentes à l’égard de l’Union Européenne dans les grandes régions de l’espace mondial et chez les émergents
  • Semaine 7 : Pour aller plus loin avec l’actualité

REPORTING EXTRA-FINANCIER ET STRATÉGIE RSE (Essec)
Lien inscription :  https://fr.coursera.org/learn/reporting-extra-financier-strategie-rse

Une démarche de reporting extra-financier ne se limite pas à la production contraignante et fastidieuse d’un rapport de 300 pages. Même s’il est vrai que ce rapport est devenu obligatoire pour beaucoup d’entreprises, le reporting extra-financier est avant tout une occasion d’aller à la rencontre de ses parties prenantes pour comprendre les effets de ses activités dans leur globalité et pour mieux les gérer, d’une façon plus responsable aux plans social et environnemental mais aussi plus durable économiquement. Voir plus loin que la loi et faire de cette démarche un levier de performance, est bénéfique pour toute l’entreprise !

Nous vous proposons une expérience d’apprentissage très riche basée à la fois sur l’expertise de spécialistes du sujet et sur l’expérience d’une quinzaine d’entreprises qui partageront avec vous leur expérience du sujet. Vous retrouverez notamment à chaque épisode les directrices RSE de L’Oréal, Eurazéo et Atos et un expert de l’équipe Développement durable de Deloitte, le partenaire de ce cours.

Que vous soyez un étudiant soucieux d’acquérir un socle solide de connaissances sur le sujet, un salarié d’entreprise désireux de mieux dialoguer avec l’équipe RSE, ou tout simplement un citoyen convaincu que les enjeux RSE sont au cœur des modèles de développement à venir, ce cours est pour vous !

  • Semaine 1 : Les enjeux du reporting extra-financier
  • Semaine 2 : Qualifier ses impacts
  • Semaine 3 : Mesurer sa performance sociale et environnementale et en rendre compte
  • Semaine 4 : Les nouvelles frontières du reporting extra-financier

VILLES AFRICAINES : MOBILITÉS ET TRANSPORTS URBAINS (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/mobilite-afrique

Les villes africaines, en particulier les grandes agglomérations, sont marquées depuis la 2ème moitié du XXème siècle par une croissance démographique et spatiale sans précédent, ce qui accroit les besoins de mobilité pour relier des lieux de plus en plus éloignés. Il s’agira durant le cours, dans un premier temps, de documenter le contexte de mobilité dans les villes africaines. Celui-ci est marqué depuis les indépendances par des crises climatiques et économiques qui entrainent des mouvements de migration des campagnes vers les villes, l’entrée de l’informel dans l’économie urbaine et une réduction des ressources budgétaires des Etats qui impacte l’investissement dans les services sociaux de base y compris le transport. Dans un second temps, le cours va explorer la théorie de la mobilité comme stratégie d’accès à la ville. Pour ce faire il analysera les stratégies de mobilité dans les villes africaines aussi bien résidentielles que quotidiennes et selon les catégories socioéconomiques. La troisième partie du cours est axée sur les politiques de gestion de la mobilité urbaine. Il s’agira de mettre en rapport les éléments du contexte identifiés avec les stratégies de mobilité analysées pour apprécier l’efficience des politiques de gestion urbaine et ressortir les forces et faiblesses en vue de l’action.

  • Semaine 1 : Contexte et rappels conceptuels
  • Semaine 2 : Le système de transport urbain : l’offre de services et le jeu des acteurs
  • Semaine 3 : Pratiques de mobilité urbaine
  • Semaine 4 : Politiques de mobilité urbaine
  • Semaine 5 : Finalisation

 

07 août 2017

CITIES ARE BACK IN TOWN : SOCIOLOGIE URBAINE POUR UN MONDE GLOBALISÉ (SciencesPo)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/developpement-urbain

La mondialisation et l’européanisation favorisent le développement rapide des villes à travers le monde. L’urbanisation atteint de nouveaux sommets aujourd’hui avec l’essor des mégacités (plus de 15 millions d’habitants) comme Calcutta, Los Angeles, Dhaka, Le Caire, Tokyo, New York, Shanghai, Mexico ou Séoul. Au-delà de la métropole moderne, les chercheurs tentent de donner un sens à ces grandes régions urbaines au moyen de concepts divers tels que « post-métropoles », « villes globales », et « régions métropolitaines globales ». Ce cours passera en revue les débats et les modèles de villes et métropoles actuels proposés par les sciences sociales afin d’en analyser et comparer les développements contemporains.

Comment étudier ces villes quand elles deviennent des mégarégions urbaines, leur taille importe-t-elle et en quoi ? Assiste-t-on à la naissance d’un immense monde urbain ou, au contraire, au-delà de l’apparente convergence de processus de mondialisation complexes, compris dans leur relation avec le capitalisme mondial, est-il possible d’identifier des différenciations masquées et le renforcement de mondes urbains distincts ? Quel sens donner à ce monde urbain alors que les villes ne sont pas des unités indépendantes mais doivent être comprises non seulement en termes de territoires et d’enracinement mais également de relations, afin de prendre en compte les flux, la mobilité, les circulations ? Quelle pertinence peuvent avoir des concepts de sciences sociales développés en Occident pour l’analyse de la transformation de Lagos ? Jusqu’à quel point le développement systématique de nouvelles formes de comparaison entre les villes du Nord et du Sud peut-il faire évoluer les sciences sociales et contribuer à surmonter la tendance à privilégier les comparaisons entre nations ?

Pour l’instant, dans les conditions actuelles du capitalisme, les questions politiques, économiques, culturelles et sociales deviennent de plus en plus urbaines. Selon la conception moderne de la ville mondiale, caractérisée par la taille, par l’agrégation des logements, les divisions différenciées du travail, et la densité des interactions, plusieurs conceptions de la ville ont fini par s’entremêler et parfois s’opposer. Ces conceptions soulignent différents processus d’intégration : la ville matérielle et ses murs, ses places, ses maisons, ses routes, ses services, ses bâtiments, ses déchets, et son infrastructure physique ; la ville culturelle des imaginaires, des différences, des représentations, des idées, des symboles, des arts, des textes, des sens, des religions, et des esthétiques ; la politique et les politiques de la ville en termes de domination, de pouvoir, de gouvernement, de mobilisation, de politiques publiques, de sécurité sociale, d’éducation ; la ville sociale des révoltes, des inégalités ethniques, économiques et de genre, de la vie quotidienne et des mouvements sociaux ; et l’économie de la ville : la division du travail, l’échelle, la production, la consommation, le commerce…..

Les questions urbaines classiques portant sur les inégalités, le logement, le gouvernement, l’intégration, se mêlent aux questions sur le tissu urbain, sur la mobilité et l’enracinement, sur le développement durable et les risques, sur l’apparition des villes « cyborg », sur le contrôle social et les émeutes, la culture urbaine, l’innovation, et le développement économique urbain.

  • Semaine 1 : Introduction, définitions, questions urbaines et l’utilisation de modèles
  • Semaine 2 : Les villes européennes et le modèle d’intégration wébérien
  • Semaine 3 : Les villes coloniales et post coloniales
  • Semaine 4 : Les villes industrielles (et les villes socialistes) et les modèles marxistes
  • Semaine 5 : Les métropoles américaines et l’école de Chicago,
  • Semaine 6 : Les post-métropoles, fragments et différences
  • Semaine 7 : Les villes mondiales et les mégacités
  • Semaine 8 : Les villes intelligentes et la sociologie des sciences et technologies

CRÉER ET DÉVELOPPER UNE STARTUP TECHNOLOGIQUE (HEC Paris, Ecole Polytechnique)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/startup-technologique

Ce cours vous permettra d’identifier et d’évaluer des opportunités de création d’entreprises technologiques et d’en comprendre les principaux enjeux humains, techniques, commerciaux, environnementaux et financiers. Vous aurez ainsi des bases solides pour créer votre entreprise high tech ou décider d’en rejoindre une.

Décider de créer ou de rejoindre une entreprise technologique dans ses premières années est la promesse d’une aventure hors du commun mais ce n’est pas un acte anodin : il faut être capable d’accepter que toutes les «bonnes» idées ne conduiront pas au succès, que seule une minorité de projets débouchera sur un immense succès. Il faut aussi renverser votre rapport à l’échec, qui est une source d’expérience et doit être géré selon la logique de la «perte acceptable» : l’entrepreneur aime l’incertitude, pas le risque démesuré. La création d’entreprises technologiques vous offre une réelle occasion de contribuer à changer le monde mais nécessite que vous adoptiez un certain état d’esprit et que vous puissiez acquérir des savoirs, des savoir-faire et des savoir être, ainsi qu’une expérience la plus large possible.

Vous aurez l’occasion de côtoyer des personnes passionnantes et passionnées issues d’horizons très différents. A partir d’une vision et d’une technologie de pointe, ces femmes et ces hommes ont souvent bâti des entreprises d’envergure mondiale.

La trajectoire de développement d’une entreprise technologique est pleine d’imprévus qui vous demanderont à la fois de l’agilité et une préparation importante pour partir d’une idée forte, sélectionner votre marché, développer votre offre, réunir une équipe à la hauteur des enjeux et trouver des financements.

Ce cours se compose de sessions méthodologiques ainsi que de témoignages d’entrepreneurs et d’acteurs emblématiques de la création d’entreprises technologiques. Vous pourrez ainsi vous familiariser avec les dilemmes essentiels auxquels sont confrontés les créateurs d’une entreprise high tech, à commencer par la décision de créer sa propre structure, qui représente un véritable choix de vie. Vous verrez également que la création d’une entreprise technologique est davantage une aventure collective qu’un parcours individuel.

  • Semaine 1 : De l’innovation au marché : comment repérer des opportunités d’innovation
  • Semaine 2 : Maturation d’un projet d’innovation technologique
  • Semaine 3 : Un aperçu de l’écosystème d’innovation
  • Semaine 4 : Calculez vos besoins de financement et trouvez des partenaires financiers
  • Semaine 5 : Modèle économique, plan de développement et exemples de modalités de valorisation
  • Semaine 6 : Examen final

GESTION ET POLITIQUE DE L’EAU (Université de Genève)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/gestion-eau

Aujourd’hui la gestion de l’eau se trouve confrontée à de nouveaux défis tels que le changement climatique ou les conséquences des activités anthropiques. Les acteurs publics ou privés dans ce domaine doivent développer de nouvelles compétences pour mieux gérer le cycle de l’eau «dans son ensemble».

Par conséquent, l’objectif de ce cours est de comprendre les problèmes touchant à la gouvernance de la ressource en eau. Ce cours définira tout d’abord ce qu’est une ressource et plus particulièrement l’eau, son usage, les activités qui y sont rattachées ainsi que les conflits éventuels. Le cours portera plus en détail sur la gestion de l’eau en analysant les différents types de droits et devoirs qui entrent en jeu tels que le développement d’une réglementation multi-sectorielle et d’une approche de gestion par bassin versant. A l’issue de ce cours, notre objectif est de vous permettre

1) d’identifier les principaux enjeux et stratégies de gestion de la ressource en eau ;
2) d’acquérir des clés de lecture pour comprendre les variables (environnementales, institutionnelles, et politiques) influençant la ressource et nécessitant des ajustements en termes de gestion.

  • Semaine 1 : De la définition d’une ressource aux idéaux de la gestion communautaire
  • Semaine 2 : Les règles de la ressource, leurs usages et leur contournement
  • Semaine 3 : De la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au Nexus Eau-Énergie-Nourriture et Écosystèmes
  • Semaine 4 : La gestion intégrée par bassin versant
  • Semaine 5 : L’eau comme facteur de conflit et de coopération

RÉDACTION DE CONTRATS (Université de Genève)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/contrats

Le cours porte sur les usages généralement admis en matière de rédaction de contrats commerciaux, dans leur forme continentale ou anglo-saxonne. Les principales clauses de ces contrats sont examinées, à l’aide d’exemples tirés de contrats classiques.

  • Semaine 1 : Cours introductif sur la façon d’aborder un contrat, les domaines dans lesquels les ordres juridiques prévoient en règle générale des dispositions impératives, et les documents qui précèdent la conclusion du contrat.
  • Semaine 2 : Les relations entre des contrats distincts, en particulier les contrats en chaîne (contrat principal et contrats de sous-traitance). Les nécessités de coordination des contrats, et les clauses de jonction entre les différents contrats. Les premiers éléments d’un contrat, la désignation des parties, et le préambule du contrat.
  • Semaine 3 : L’essentiel du contrat, l’accord des parties sur les prestations réciproques. Les modalités d’exécution des prestations prévues.
  • Semaine 4 : Régime de la responsabilité.
  • Semaine 5 : L’exécution du contrat, les transferts d’actifs. Les clauses de réserve de propriété. La gestion de la durée du contrat, avec les clauses de résiliation ordinaire ou extraordinaire, et les clauses de liquidation du régime contractuel.
  • Semaine 6 : Clauses standard (Boiler plate clause) que l’on trouve dans tous les contrats sans que les parties ne soient toujours conscientes de leur utilité et de leurs effets. Les clauses de résolution des litiges.

VILLES AFRICAINES : ENVIRONNEMENT ET ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT DURABLE (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/environnement-urbain-afrique

À propos de ce cours : Le cours propose une lecture de l’environnement urbain en Afrique à travers les thématiques les plus pertinentes pour mesurer le niveau de développement d’un pays : eau et vie urbaine, assainissement (eaux usées et pluviales), gestion des déchets solides, agriculture urbaine. Après avoir analysé les différents enjeux de celles-ci, nous aborderons les liens entre environnement urbain et santé.

  • Semaine 1 : Eau et vie urbaine
  • Semaine 2 : Gestion des déchets solides
  • Semaine 3 : Agriculture urbaine
  • Semaine 4 : Environnement urbain, santé et développement
  • Semaine 5 : Finalisation

ANALYSE NUMÉRIQUE POUR INGÉNIEURS (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/analyse-numerique

Ce cours contient les 7 premiers chapitres d’un cours donné aux étudiants bachelor de l’EPFL. Il est basé sur le livre « Introduction à l’analyse numérique », J. Rappaz M. Picasso, Ed. PPUR.

  • Semaine 1 : Interpolation
  • Semaine 2 : Dérivation numérique
  • Semaine 3 : Intégration numérique
  • Semaine 4 : Résolution de systèmes linéaires
  • Semaine 5 : Equations et systèmes d’équations non linéaires
  • Semaine 6 : Equations et systèmes d’équations différentielles
  • Semaine 7 : Problèmes aux limites unidimensionnels
  • Semaine 8 : Examen final

ÉLÉMENTS DE GÉOMATIQUE (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/geomatique

Les nouvelles technologies de l’information ont facilité l’accès à de nombreuses bases de données offrant au grand public, mais surtout aux professionnels, une multitude de services. Le domaine de l’information géographique a également suivi ce mouvement en modernisant l’ensemble des supports, des plans, des cartes topographiques et de tous les types de données à référence spatiale. Face au déploiement massif des cartes numériques et des nombreux services basés sur la localisation, il s’agit de rester critique et surtout de développer les capacités nécessaires afin de choisir les outils et jeux de géodonnées adaptés aux besoins professionnels.

C’est dans cette optique que ce cours propose de développer les éléments fondamentaux de la géomatique en décrivant les domaines clés que sont : les références géodésiques, les techniques d’acquisition des géodonnées, la topométrie, la localisation par satellites et la modélisation et représentation du terrain.

Cet enseignement est proposé aux futurs ingénieurs et architectes qui ont recours aux géodonnées pour la réalisation de projets d’aménagement, de construction, de gestion de l’environnement, de transport et de développement territorial. Dans ces domaines, l’accès aux données à référence spatiale ainsi qu’une connaissance des sources d’information et de leur qualité sont donc primordiales pour la conduite de projets.

  • Semaine 1 : Introduction à la géomatique
  • Semaine 2 : Bases de géodésie : introduction
  • Semaine 3 : Bases de géodésie : références et projections
  • Semaine 4 : Cartographie
  • Semaine 5 : Nivellement géométrique
  • Semaine 6 : Théodolite : orientation
  • Semaine 7 : Théodolite : lever polaire
  • Semaine 8 : Mesures et corrections de distances
  • Semaine 9 : Localisation par satellites
  • Semaine 10 : Modèles Numériques d’Altitude

ECONOMIE DU SOL ET DE L’IMMOBILIER 1 (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/economie-sol-immobilier-

Qu’est-ce qui détermine les prix fonciers et les prix immobiliers en général ? Comprenez les liens de ces prix avec les taux d’intérêt, les rentes foncières et les loyers. Un cours d’économie pour les personnes qui n’ont aucune connaissance formelle d’économie.

Un cours d’économie qui ne présuppose aucune connaissance économique formelle. Il vise à donner l’intuition du fonctionnement des marchés foncier et immobilier, en lien avec le marché du logement et les politiques publiques pertinentes. Il introduit les principales méthodes de calcul des valeurs foncières et immobilières. Le cours est illustré d’exemples et de statistiques principalement suisses.

Nous aborderons les calculs d’arbitrage, la rente foncière et le prix du sol, la demande de terrain et le compte à rebours du promoteur, le calcul des valeurs immobilières.

  • Semaine 1 : Accueil et premiers concepts
  • Semaine 2 : Plus-value et anticipations
  • Semaine 3 : Autres points de vue et confrontation
  • Semaine 4 : Financement et calculs financiers
  • Semaine 5 : Calculs intertemporels
  • Semaine 6 : Évaluation immobilière

ECONOMIE DU SOL ET DE L’IMMOBILIER 2 (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/economie-sol-immobilier-2

Quels sont les liens entre les prix fonciers, les prix immobiliers et les prix pour l’usage des immeubles ? Est-ce que les prix immobiliers permettent de comprendre les prix fonciers ? Ou l’inverse ? Quels sont les calculs faits par les opérateurs sur ces marchés ? On a le sentiment que ces marchés sont liés les uns aux autres. Avec ce cours, vous comprendrez mieux comment. En passant, vous aurez acquis une meilleure compréhension des mécanismes économiques qui peut être utile dans d’autres domaines. Un cours d’économie qui ne présuppose aucune connaissance économique formelle autre que celle qui a été développée dans la première partie de ce cours, le cours Economie du sol et de l’immobilier I.

Nous aborderons le calcul du promoteur et du développeur foncier en général, l’offre et la demande sur les marchés et comment ils déterminent et font varier les prix, la différenciation des sols selon leur situation urbaine.

  • Semaine 7 : Prix du terrain à partir du prix de l’immeuble
  • Semaine 8 : Liens entre prix fonciers et immobiliers
  • Semaine 9 : Marché foncier
  • Semaine 10 : Qualités normatives du marché
  • Semaine 11 : Liens entre les marchés
  • Semaine 12 : Économie et modèles de ville

MOBILITÉ ET URBANISME (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/mobiurba

Le cours présente un tour d’horizon introductif des interactions entre la mobilité et les dynamiques urbaines. Il propose des outils méthodologiques et opérationnels permettant d’appréhender et de réguler la mobilité.

Ces vingt dernières années, la mobilité urbaine a beaucoup changé. Le nombre de déplacements de loisirs a augmenté tandis que la part des déplacements pour motif travail a diminué. Dans le même temps, de nouvelles formes de mobilités se sont développées, comme la multirésidentialité, la pendularité de longue distance, le tourisme urbain et l’excursionnisme. Ces changements ont été concommittants de transformations urbaines comme l’étalement urbain ou la fragmentation.

Dans ce contexte, la mobilité est un enjeu pour l’ingénierie des transports urbains et le développement territorial, en particulier urbain : sa régulation nécessite une appréhension nouvelle de la demande de transport.

Le cours montre ainsi aux étudiants les interrelations entre la ville et la mobilité, l’espace urbain et les flux de déplacements, tout en leur offrant une vision renouvelée du transport et de son impact sur le territoire et les modes de vie.

  • Semaine 1 : Introduction
  • Semaine 2 : La transformation des modes de vie urbains
  • Semaine 3 : De la nécessité de redéfinir la mobilité
  • Semaine 4 : Le potentiel de mobilité et son appréhension
  • Semaine 5 : Le choix modal et son appréhension
  • Semaine 6 : Mobilité et urbanisme
  • Semaine 7 : Territoires, réseaux et formes de l’urbanisation

SYSTÈMES D’INFORMATION GÉOGRAPHIQUE – PARTIE 1 (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/sig-1

Organisé en deux parties, ce cours présente les bases théoriques et pratiques des systèmes d’information géographique.

En suivant cette première partie du cours, vous explorerez les principes de base de la numérisation du territoire et du stockage des géodonnées. Vous apprendrez notamment à :

– Caractériser des objets et/ou phénomènes spatiaux (modélisation du territoire) du point de vue de leur positionnement dans l’espace (systèmes de coordonnées et projections, relations spatiales) et en fonction de leur nature intrinsèque (mode objet ou vecteur vs. mode image ou raster),
– Utiliser les diverses méthodes d’acquisition de données (mesure directe, géoréférencement d’images, digitalisation, source de données existantes, etc.)
– Utiliser les divers modes de stockage des géodonnées – Fichiers simples et/ou bases de données relationnelles
– Utiliser des outils de modélisation des données pour décrire et implémenter une base de données
– Créer des requêtes dans le langage d’interrogation et de manipulation des données

  • Semaine 1 : Numérisation – Modélisation du territoire : les éléments spatiaux et leurs caractéristiques
  • Semaine 2 : Numérisation – Saisie et documentation des géodonnées
  • Semaine 3 : Numérisation – Automatisation de la saisie et utilisation de géodonnées existantes
  • Semaine 4 : Stockage – Organisation et structuration des géodonnées
  • Semaine 5 : Stockage – Gestion de données avec le langage SQL
  • Semaine 6 : Stockage – SQL spatial et bases de données NoSQL

SYSTÈMES D’INFORMATION GÉOGRAPHIQUE – PARTIE 2 (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/sig-2

La seconde partie du cours porte sur les méthodes d’analyse spatiale et les techniques de représentation des géo-données. Vous apprendrez notamment à :

– Analyser les propriétés spatiales de variables discrètes, par exemple en quantifiant l’autocorrélation spatiale
– Travailler avec les variables continues (échantillonnage, construction de courbes d’isovaleurs, méthodes d’interpolation)
– Utiliser les modèles numériques d’altitude et leurs dérivées (pente, orientation, etc.)
– Utiliser les techniques de superposition de géodonnées et d’interaction entre elles
– Produire des documents cartographiques selon les règles de la sémiologie graphique
– Explorer d’autres formes de représentation spatiale (cartographie interactive sur internet, représentations 3D, etc.)

  • Semaine 1 : Phénomènes spatiaux discontinus
  • Semaine 2 : Phénomènes spatiaux continus
  • Semaine 3 : Modèles numériques d’altitude
  • Semaine 4 : Interactions entre couches de données
  • Semaine 5 : Sémiologie graphique et cartographie thématique
  • Semaine 6 : Autres formes de représentation


14 août 2017

COMMENT RÉDIGER ET PUBLIER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE (Ecole Polytechnique)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/rediger-publier-article-scientifique

Ce cours s’adresse à toute personne en doctorat – quel que soit son niveau d’avancement – ou ayant déjà achevé un doctorat, ainsi qu’à tout étudiant en fin de master dans le but d’affiner son projet professionnel et académique.

A l’issue de la formation, vous serez capable de comprendre le contexte et les règles de publication scientifique ; de mettre en œuvre les techniques d’écriture d’un article scientifique ; de faire le choix du journal pertinent, en fonction de votre domaine, sujet et objectif et d’utiliser une « checklist » et auto-évaluer votre travail.

  • Semaine 1 : Comprendre le monde académique
  • Semaine 2 : Avant d’écrire : Cadrer son article scientifique
  • Semaine 4 : Après avoir écrit : la checklist

DROIT INTERNATIONAL DE L’EAU DOUCE (Université de Genève)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/droit-international-eau-douce

Au cours des dernières décennies, le droit international a connu des développements majeurs afin de tenir compte des multiples facettes que revêt la gestion et la protection des eaux douces. L’adoption d’instruments universels, régionaux et de bassins souligne l’importance d’étudier l’évolution de la réglementation internationale relative à l’eau et d’identifier les grands principes en ce domaine. Aussi, ce cours vise à offrir les bases nécessaires pour appréhender et examiner la régulation qui s’applique eaux douces transfrontières notamment aux fleuves, aux lacs et aux aquifères. Il présente les principes et les normes juridiques qui régissent l’utilisation, le partage, la gestion et la protection de ces ressources. Le cours est composé de 5 modules pouvant être visualisés dans un ordre quelconque, car abordant chacun un thème différent. Cependant, l’ordre des modules suit une certaine logique pédagogique et facilite la compréhension pour des personnes ne connaissant pas le sujet.

A la fin du cours, l’apprenant sera à même entre autres :

1) de décrire les enjeux liés à la régulation des eaux douces transfrontières ;
2) d’expliquer l’évolution de la réglementation internationale relative aux eaux douces transfrontières ;
3) de rappeler et d’interpréter les principes et les règles qui régissent la régulation des ressources en eau ;
4) de comprendre le rôle des mécanismes de règlement des différends liés aux eaux douces transfrontières dans le développement du droit international de l’eau douce (ou de comprendre le rôle des cours et tribunaux internationaux dans la résolution des conflits sur l’eau douce)

  • Semaine 1 : Introduction au droit international de l’eau douce
  • Semaine 2 : Évolution de la réglementation internationale de l’eau douce
  • Semaine 3 : Les principes du droit relatif aux eaux douces transfrontières I
  • Semaine 4 : Les principes du droit relatif aux eaux douces transfrontières II
  • Semaine 5 : Prévention et gestion des différends liés aux eaux douces transfrontières

ECOLOGIE POLITIQUE : DÉFI DE LA DURABILITÉ POUR LES DÉMOCRATIES (Université de Lausanne)
Lien inscription : https://fr.coursera.org/learn/ecologie-politique

De quoi parle-t-on lorsque l’on parle d’environnement ? Existe-t-il une crise écologique ? L’environnement se résume-t-il à la pollution ? Est-on vraiment fondé à parler de risques environnementaux ? L’environnement a-t-il affaire à la politique et si oui pourquoi ? Pourquoi et à partir de quand a-t-on pu parler d’écologie politique ? Quelles en sont les différentes expressions ? Les démocraties et leurs expressions courantes ne suffisent-elles pas à répondre aux problèmes écologiques ? Et si ce n’est pas le cas, quels sont les apports éventuels et potentiels de l’écologie politique ? Ce cours se propose à répondre à ces questions, l’objectif global étant de comprendre les tenants et aboutissants de l’interface écologie et politique en :

  1. Situant dans l’histoire des idées et de la société ce qu’on entend par écologie politique
  2. Maîtrisant le lexique de l’écologie et de l’écologie politique
  3. Analysant le caractère alternatif des courants de l’écologie politique en se situant dans le mouvement des idées et non sur la scène politicienne
  4. Identifiant les différents courants et leurs approches
  5. Situant de manière critique les réponses que propose l’écologie politique aux difficultés qu’elle pointe
  6. Expliquant les fondements de la démocratie et les nouveaux enjeux qu’elle traverse
  • Semaine 1 : Les maux et les mots de l’écologie
  • Semaine 2 : Les différents courants de l’écologie politique
  • Semaine 3 : De l’écologie politique au développement durable
  • Semaine 4 : Le courant institutionnaliste de l’écologie politique et le problème auquel il cherche à répondre : l’incapacité des démocraties à gérer le long terme

Tags: , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading