Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 26, décembre 2016 | by LIDER News

Quand 2017 se lèvera sur la Côte d’Ivoire…

Arnaud Gohi | LIDER | 26 décembre 2016


Quand 2017 se lèvera sur mon pays,
Nous serons de plain-pied dans la mise en œuvre de la nouvelle constitution voulue par le président de la République. En effet, de nombreuses institutions prévues par ce texte doivent être établies par des lois organiques. L’une des  caractéristiques majeures de la loi organique est le fait qu’elle requiert une majorité qualifiée (3/4, 2/3…). Seulement, si la coalition au pouvoir peut se targuer d’avoir la majorité absolue avec ses 167 sièges dans un Parlement qui compte 255 députés, elle n’a toutefois pas de majorité qualifiée. Les indépendants et les rares députés de l’opposition joueront donc un rôle déterminant.

Quand 2017 se lèvera sur mon pays,
Ses créanciers lui réclameront plus de 8.200 milliards fcfa de dettes, pour un budget en hausse qui atteindra le chiffre record de 6.501,4 milliards fcfa. Ces lourdes dépenses qu’engagera l’Etat seront financées, en partie, par l’emprunt, la fiscalité, la hausse des tarifs de l’eau, de l’électricité etc. En un mot, non seulement l’Etat s’enlisera davantage dans l’endettement, mais les salaires du président de la République, des nombreux ministres permanents et temporaires et ceux des chefs d’institutions démultipliés par la nouvelle constitution ne contribueront guère à faire des économies. Au contraire, l’on puisera davantage dans les poches déjà amaigries du contribuable. En clair, les populations de Côte d’Ivoire payeront au prix fort les retombées des présidentiels caprices constitutionnels. La paupérisation des Ivoiriens s’aggravera en 2017, et l’application de l’ordonnance catastrophique prise en 2012 par M. Ouattara pour modifier le régime des retraites leur assurera la misère. Certains s’exileront dans des embarcations de fortune, au péril de leur vie, pour grossir le nombre des milliers de migrants ivoiriens qui tentent d’échapper à un pays qui ne fait plus rêver.

Quand 2017 se lèvera sur mon pays,
Les populations seront de moins en moins en sécurité. En effet, depuis la fin de la crise, le phénomène des microbes terrorise Abidjan et toute la Côte d’Ivoire avec. Les microbes sont ces adolescents qui, à l’arme blanche, agressent, volent et trop souvent, tuent. Le silence et l’inertie coupables voire complices des autorités garantiront la perpétuité de la détresse des citoyens victimes de leurs méfaits. Si la police sous équipée et mal organisée peine à assurer la sécurité des habitants de Côte d’Ivoire, les microbes et les «coupeurs de route» eux, sont les garants de l’insécurité des populations.

2017 se lèvera sur mon pays,
Mais mon pays se lèvera-t-il sur 2017 ?
En 2017, les Ivoiriens seront-ils acteurs ou spectateurs de leur destin ?

En 2017 en tout cas, LIDER continuera d’exiger le régime parlementaire au scrutin majoritaire à un tour, pour favoriser le contrôle de la gestion de l’Etat, la démocratie et réduire les charges publiques.

En 2017, LIDER amplifiera, au sein de l’hémicycle et à l’intérieur du pays, son message sur la libéralisation de la terre et sa restitution à ses détenteurs originels.

En 2017, LIDER proposera à nouveau l’abandon du système de la répartition pour le choix ambitieux de la retraite par capitalisation, afin de sortir les caisses de pension d’un endettement chronique et des difficultés de paiement, et d’offrir aux cotisants une  retraite maîtrisée et prospère.

2017 se lèvera. Encore faut-il que les Ivoiriens, eux aussi, se lèvent enfin.

Arnaud Gohi est le Délégué National LIDER à la justice et à l’état de droit

Tags: , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading