Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Published on janvier 22nd, 2019 | by LIDER News

A (re)voir! La vidéo virale de Mamadou Koulibaly sur la libération de Gbagbo et la réconciliation

LIDER News | 22 janvier 2019


Elle a été vue plus d’un million et demi de fois, uniquement sur Facebook, sans compter Twitter, YouTube et les partages WhatsApp! L’édition du 17 janvier 2019 de l’émission hebdomadaire du candidat de LIDER à l’élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, intitulée «Jeudi, c’est Koulibaly!» a fait l’effet d’une bombe et parlé au cœur de millions d’Ivoiriens, qui en ont assez des sempiternelles palabres entre les vieux politiciens et placent leurs espoirs d’une Côte d’Ivoire meilleure en #MamKoul2020.

Chaque jeudi, le Prof. Mamadou Koulibaly, candidat de LIDER à l’élection présidentielle de 2020, publie une courte vidéo explicative de son projet de société pour une Côte d’Ivoire meilleure, unie et stable. Likez et partagez pour qu’ensemble, nous réussissions! 2020 se prépare dès aujourd’hui et merci à chacun de faire sa part.

A voir en cliquant sur l’image en haut ou sur YouTube en avec le lien suivant: https://www.youtube.com/watch?v=yBvxPuXJFKc&t=117s

Retranscription intégrale

«Avant-hier, en allant à Azaguié, c’était à Anyama entre 5 h et 6 h du matin, j’ai vu des jeunes gens qui avait barré la route avec plein de pneus brûlés qui détruisaient le goudron biodégradable qui leur a été offert par l’Etat de Côte d’Ivoire et qu’ils ont intérêt à faire l’entretien. Je me suis posé la question, mais qu’est ce qui e va pas?

Hier, en partant à Azaguié, je rencontre à Abobo, cette fois au niveau de la mairie, des pneus brûlés, quelques jeunes gens en train de manifester. Je m’informe, on me dit qu’ils ne sont pas contents de la libération du président Gbagbo Laurent par la cour pénale internationale. Et je me suis dit mais enfin, qu’est ce qui ne vas pas dans ce pays ?

Il y a eu une crise post-électorale, le gouvernement de Ouattara a fait faire une enquête et a établi qu’il y a eu environ 3000 morts, ce qui n’est d’ailleurs pas très sincère car nous savons tous qu’il y en a eu trois ou quatre fois plus, et que tous les camps sont responsables de la mort de ces populations. On ne s’occupe pas des victimes, on attrape le président Gbagbo et on le met en prison, on met ses amis en prison. Pendant 8 ans! Ceux qui ont accusé le président Gbagbo de crime contre l’humanité, de crime de sang, ils ont eu 8 ans pour apporter des preuves à la justice internationale, pas à la justice du Plateau, qu’il était coupable de quelques chose.

Pendant 8 ans, des dizaines, des vingtaines, des centaines de témoins se sont présentées et n’ont pas pu apporter la preuve que ce monsieur avait organisé le crime de ses concitoyens. M. Ouattara ici libère les prisonniers, vous applaudissez, vous êtes super contents, vous dites que c’est pour la paix, c’est une bonne chose. La cour pénale internationale libère des prisonniers, et il y a quelques gens ici qui barrent le passage, qui ennuient les populations d’Abobo, qui ennuient les populations d’Anyama. Ils étaient seuls, les chauffeurs de gbaka, de woro woro, de wottro, de brouettes, tout le monde cherchait son chemin pour travailler, les femmes voulaient aller au marché pour chercher de l’argent. Les temps sont durs!

Politiciens ivoiriens là, faites attention, vous avez mis les gens en prisons ici sans prouver quoi que ce soit, vous avez fait partir des gens en prison sans prouvez quoi que ce soit, d’ailleurs, ceux qui manifestent là, les quels des chefs ici qui ont accusé Gbagbo de crimes contre l’humanité, sont allez à la Haye pour aller prouver qu’il avait effectivement commis ces crimes ? Depuis le sommet jusqu’aux autres, lesquels ? Ils se sont assis ici dans les bureaux pour accuser et ils n’ont pas été capables d’aller là-bas pour prouver.
Pendant ce temps, vous les populations victimes, vous avez eu quoi ? Les Frci ont eu plus de 100 milliards de fcfa pour leur désarmement, leur démobilisation et leur réinsertion, vous, les victimes, vous avez eu quoi ?
Vous vous débrouillez sur les marchés, vous débrouillez pour vivre, et puis, des gens se lève pour dire que la décision ne leur plaît pas. Et puis quoi encore ? Les victimes il y en a eu à Korhogo, dans les conteneurs, il y a eu quel procès ? Les victimes, y en a eu à Duékoué, à Guiglo à Bloléquin, ici même à Abidjan, à Abobo, à Anyama. Toutes ces victimes, qui s’est occupé d’elles ?

Alors politiciens ivoiriens, arrêtez de manipuler les populations ! Vous avez eu 8 ans pour prouver la culpabilité des gens, vous n’avez pas été capables de le faire, foutez-leur la paix maintenant ! D’ailleurs populations d’Abobo, vous ne voyez pas que vous avez été manipulées ? Tous les enfants qui sont allés en migration et qui sont mort là-bas dans la mer, qui sont mort là-bas dans le désert, qui sont esclaves en Libye, on dit qu’ils sont des jeunes âgés de 15 à 40 ans, qu’ils viennent essentiellement d’Abobo et d’Anyama et qu’ils sont des Mandé du nord, des jeunes Dioula.

Vous avez été manipulés.  Cette crise n’est pas une crise entre les populations de Côte d’Ivoire qui ont besoin de se réconcilier, non ! C’est une crise entre les partis politique de Côte d’Ivoire, les états-majors. Arrêtez de manipuler les gens ! Arrêtez de fatiguer les gens !

Les prisonniers sont libérés, alors si vous pensez que cela peut contribuer à la réconciliation, allons-y! Moi quand je vais sur les marchés d’Adjamé, d’Abobo, de Treichville, je ne trouve pas des femmes de différents groupe ethniques, de différentes religions en train de se bagarrer. Au contraire, je les trouve en train de commercer, d’échanger librement. Mais ce sont les politiciens qui toujours sont en train de manigancer des coups pour mettre ce pays en retard. Y’en a marre, il faut arrêter ! Il faut arrêter !

Que les prisonniers soient libérés là-bas ou ici, c’est la même chose. Qu’ils reviennent et que nous continuions à travailler pour le pays. Que nous changions nos attitudes et que nous mettions l’intérêt de la Côte d’Ivoire avant. Sinon, les coalitions techniques, tactiques pour tuer les autres, il faut arrêter ! Les victimes sont là, elles n’ont rien eu et il faut penser à ces victimes. Mais ne sortez pas manifester pour rien, l’activité économique doit se poursuivre. Voilà ce que m’inspire cette situation de la semaine. Peut-être que ça ne plaira pas à tout le monde, mais comme d’habitude, je parle avec le cœur. Si ça vous plait, likez. Si vous pensez que ce message sert à la réconciliation, partagez.

Il faut arrêter le réveil des vieux démons, manipulateurs des populations de Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens s’aiment bien, ce sont les politiciens qui se détestent les uns les autres justes pour l’argent du cacao, du café et du pétrole. Il faut arrêter !»

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • La mairie d'Azaguié

  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter

  • Connexion

loading