Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Elections

Uploadé le 16, décembre 2016 | by LIDER News

Arounan Sawadogo à Sassandra: Je ne construirai pas de route, mais je veux aider à bâtir une nation”

LIDER News | 16 décembre 2016


Le message porté par Arounan Sawadogo aux populations de la circonscription n°65 de Grihili, Lobakuya, Medon et Sassandra (communes et sous-préfectures) a été consistant pendant la campagne : le rôle d’un député est de contrôler le gouvernement, de voter, amender ou proposer des lois et d’être à l’écoute des populations.

C’est pour remplir cette mission qu’il sollicite les suffrages lors des législatives 2016, a-t-il expliqué aux jeunes de Kouassikro, Dafinkro, Sayoubakro, PK 26, Corridor, Niani, Nouveau village, Bassa, Latéko pour prendre part à la rencontre de Pauly Brousse, à 5 km de la sortie ouest de Sassandra:

«Je n’ai pas d’argent, je ne vais pas construire des routes ou des ponts.Mais je suis jeune, je suis courageux et je veux défendre, en tant que député, les idées et le programme de LIDER, le parti du Prof. Mamadou Koulibaly. Je veux aider à bâtir une nation. Je veux aller parler de la réformer foncière, dire qu’il faut réparer le tort qui est fait aux paysans depuis 1960. Il faut que chacun puisse avoir son titre foncier pour sa parcelle, et que si tu creuses et que tu trouves du diamant, on ne vienne pas te chasser pour dire que c’est pour l’Etat. C’est cette réforme que nous voulons faire avec LIDER. Alors on peut attendre 2020, que le Prof se présente à la présidentielle. Mais on peut aussi commencer le combat dès maintenant, parce qu’il y a tellement de choses à corriger pour sortir les populations de la pauvreté et de l’insécurité. »

Evariste Kouadio, conseiller de la Déléguée Générale à la communication, venu spécialement d’Abidjan pour soutenir le candidat, a également rappelé que la lutte contre la constitution de Ouattara n’est pas terminée «Nous avons entamé un combat dans la rue et dans les urnes. Nous avons manifesté, avons marché, protesté, nous avons boycotté, avons été gazés, arrêtés, brutalisés. Ouattara a triché, est passé outre et a promulgué son texte. Nous sommes tenaces. Nous voulons aller à l’assemblée nationale pour l’attendre là-bas. On ne peut pas bâillonner, arrêter ou emprisonner un député parce qu’il dit non à une loi. Le député, son rôle s’est de parler. C’est pour ça qu’on l’appelle parlementaire. Alors Arounan va voter contre toutes les lois que Ouattara va envoyer au parlement pour appliquer sa constitution. Si vous n’envoyez pas des gens qui n’ont pas peur de lui, vous allez encore vous retrouver avec des députés béni-oui-oui qui approuvent des lois qu’ils ne connaissent même pas et qui n’arrangent pas les populations. Faites le bon choix ! Osez Sawadogo le 18 décembre 2016 ! »

Tags: , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading