Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Les opinions

Uploadé le 15, avril 2015 | by LIDER News

Arsène Ehouman N’Douba: Comment LIDER veut libérer le peuple par la propriété privée

Arsène Ehouman N’Douba | LIDER | 15 avril 2015


Comme lors d’un tournoi sportif au village, nous sommes assis dans les herbes qui nous servent de tribunes officielles, en train de regarder la partie de foot la plus pénible de notre histoire. Celle où nous-mêmes, organisateurs, jouant à domicile et possédant les meilleurs joueurs valides de la région, assistons à notre propre défaite, sur notre propre sol, infligée par une équipe composée d’aveugles et d’estropiés. Notre regard est perdu dans le vide et nos pieds sont comme tétanisés par la scène que nous observons, sous les ricanements moqueurs de l’infime délégation de supporters de l’équipe adverse.

Nous, c’est le peuple de Côte d’Ivoire, composé de paysans, d’artisans, de commerçants, d’ouvriers et de petits entrepreneurs. Peuple qui a choisi, en son sein, un groupe de personnes à qui il a donné mandat pour agir en son nom et pour son compte. L’Etat ivoirien aujourd’hui, avec à sa tête M. Alassane Dramane Ouattara, dépasse tous les records de propagande. Un gouvernement de haute communication destinée à faire entendre à la «communauté internationale» ce qu’elle a envie d’entendre, sans toutefois se soucier un instant du cri de sa population. Alors que ce gouvernement avait promis un système de santé pour tous, nous assistons chaque semaine au concours de l’élite la plus généreuse dans des hôpitaux dépourvus de tout, accueillant des malades agonisants et transformés en mendiants publics ; ces derniers perdant, en plus de leur santé, toute dignité humaine.

Alors qu’il avait promis 200.000 emplois par an, le résultat terrible, mais qui n’est pas une surprise, annoncé aux jeunes par le ministre du Budget est de 300.000 emplois en 4 ans d’exercice du pouvoir, couronné par un mensonge public du chef de l’Etat qui, pendant son discours de présentation de vœux 2015, annonçait avoir créé plus d’un million d’emplois dont la plupart dans…l’informel ! Heureux soit celui qui pourra en trouver la trace.

Face à sa cette situation, on est tenté de poser la question de savoir qui, finalement, de l’Etat ou du Peuple, est vraiment le boss ! Quelles sont les conditions de la prise de conscience et de la liberté ?

Face à ce régime aussi arrogant qu’incompétent et parasite, le peuple, grand travailleur et créateur de valeur, terrorisé sous la menace constante des soldats et des arrestations arbitraires, a plusieurs pistes de salut. LIDER n’est pas à court de propositions.

Il s’agit de la liberté, non pas distribuée par un Etat patron-gendarme au gré des humeurs de son chef, mais réellement acquise par l’indépendance économique et sociale conférée par la propriété des moyens de vie et de production (titres fonciers, modernisation des techniques agricoles etc.) Il s’agit également de la conscience facilitée non pas par l’endoctrinement prêché par le parti au pouvoir à des «sujets» à travers la Rti, mais à travers la responsabilisation résultant d’une politique faisant la promotion de la libre entreprise donnant naissance à une société de patrons, propriétaires, issus de la «bourgeoisie ouvrière et paysanne», sachant vivre et travailler main dans la main, dans le respect mutuel et des lois.

Cette société de propriétaires et entrepreneurs citoyens, détenteurs de leur capital et de leur outil de production, exprimant le désir de liberté, de justice, de paix renverra à la vraie démocratie, la grecque, et non pas celle de la domination sur l’autre, du mépris et de l’arrogance des élites, du désir de domination d’un petit groupe de manipulateurs, dont le seul but est de tromper pour triompher.

Voilà ce que LIDER propose. Allons-nous continuer dans le chemin que nous avons emprunté jusqu’ici et qui fait que, 50 ans après l’indépendance, notre pays, bien que premier producteur mondial de cacao, ne puisse pas proposer ne serait-ce qu’une prise électrique sur le marché mondial ? Ou voulons-nous, au contraire, nous réveiller et ne pas laisser l’équipe des aveugles et des estropiés nous voler nos aspirations légitimes et notre avenir ? La balle est dans notre camp, les promesses de Ouattara n’engageant désormais que ceux qui veulent y croire !

Arsène Ehouman N’Douba est le Délégué national LIDER à l’Economie et aux Finances

Tags: , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading