Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Ecole et Emploi

Uploadé le 8, décembre 2015 | by LIDER News

LIDER: L’apprentissage comme recette anti-chômage

LIDER News | 8 décembre 2015


Le chômage est une réalité galopante en Côte d’Ivoire. Non seulement les jeunes non scolarisés ne trouvent, dans le meilleur des cas, de débouchés professionnels que dans le secteur informel ou des emplois dit «à haute intensité de main d’œuvre» (genre balayeurs de rue), mais les diplômés de l’enseignement secondaire ou supérieur ont également le plus grand mal a trouvé un emploi à la fin de leurs études et doivent très souvent se satisfaire d’emplois bien en deçà de leurs qualifications. C’est pour résoudre cette problématique préoccupante qui mène à la précarisation des populations que le projet de société de LIDER met un accent particulier sur l’apprentissage comme pilier du programme d’enseignement scolaire ivoirien, en parallèle à la création d’entreprises, facilitée par des réformes incitatives (fiscalité allégée, procédure simplifiée, cadre régulatoire attrayant).

L’apprentissage permet à des jeunes de 15 ans à 24 ans d’obtenir un diplôme tout en travaillant en entreprise. Il faut avoir terminer la classe de 3ème pour pouvoir opter pour la formation professionnelle par apprentissage. Pour aider à l’orientation, LIDER préconise que les jeunes de 12 à 15 ans fassent des stages en entreprises.

Cette voie de formation duale prévoit une alternance de périodes en école professionnelle de formation, qui dispense l’enseignement de la culture générale et des connaissances professionnelles, et de périodes en entreprise, qui permettent à l’apprenti d’acquérir les compétences, les connaissances et les aptitudes professionnelles et de s’intégrer de manière active dans le processus de production de l’entreprise. Le rythme peut varier selon les diplômes et les filières : par exemple, 2 semaines en cours et 2 semaines en entreprise, ou 1 semaine en cours et 3 semaines en entreprise ou 2 jours en cours et 3 jours en entreprise.

Tous les diplômes, du certificat d’aptitude professionnel au master, peuvent être obtenus par l’apprentissage, dans une multitude de secteurs : commerce, agriculture, bâtiment, restauration, finances, informatique, transports, automobile etc. Des passerelles permettent aux apprenants de continuer leur formation au niveau supérieur.

Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur secteur, peuvent accueillir des apprentis. Pour cela, elles doivent conclure avec le jeune un contrat de travail appelé contrat d’apprentissage. La durée du contrat couvre la durée de la formation (3 à 4 ans).

L’apprenti a le statut de salarié, il a les mêmes droits (congés payés, assurances etc.) et obligations (respect des horaires, du règlement intérieur, des règles de sécurité et d’hygiène etc.) que les autres employés de l’entreprise. Il perçoit une rémunération qui correspond à un pourcentage du salaire de base en fonction de son âge et de sa progression dans la formation.

De son côté, l’entreprise désigne un maître d’apprentissage pour accompagner l’apprenti tout au long de sa formation. Ce dernier lui transmet ses connaissances, évalue sa progression et assure la relation avec l’école de formation.

LIDER s’assurera que l’entreprise qui accueille un apprenti bénéficie de différentes aides et incitations : exonérations de charges patronales, crédit d’impôts etc. C’est un moyen pour elle de d’embaucher des salariés rapidement opérationnels. Pour le jeune, l’apprentissage est un moyen d’accéder plus rapidement au marché du travail. Des études effectuées en Europe ont montré que 85% des apprentis trouvaient un premier emploi dans les 6 mois suivants la fin de leur formation.

LIDER. Osons un avenir meilleur.

 

 

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading