Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Les Rencontres

Uploadé le 14, avril 2015 | by LIDER News

Mamadou Koulibaly à l’association Awane: «Inscrivez-vous sur les listes électorales pour décider de votre avenir»

LIDER News  | 14 avril 2015


Le domicile de Mme Solange Aziallo Tohouri, Déléguée nationale à la Solidarité et aux Affaires Sociales de LIDER, à la cité Philippe Mangou était bondé lundi de 10h à 13h. Près d’une centaine de personnes, dont 60 membres de l’association de l’association Awané d’Andokoi avaient à leurs côtés plusieurs chefs traditionnels et de représentants d’Ong pour rencontrer le Président de LIDER, le Pr. Mamadou Koulibaly, et le remercier pour le soutien dont elles ont bénéficié à l’occasion des festivités de leur 3ème anniversaire le samedi 10 janvier 2015.

Les femmes Awané étaient soutenues par Nanan Ando Jean-Noël, chef du village d’Andokoi et ses notables ; Loba Marcelin, chef de la communauté Bété ; Kpassi Gabriel, chef Adjoukrou d’Andokoi ; Zadi Daniel, chef des Dida ; Badia Guéhi Mathurin, chef des Guéré ; Coulibaly Yéhoro, chef des Tagbanan ; Manou Nalom, chef des Abrons ; Dah Goumé Pierre, chef des Yacouba.

Les chefs
La responsable LIDER Solange Aziallo Tohouri, qui est également présidente d’honneur et conseillère de l’association, fut la première à souhaiter la bienvenue au Pr. Koulibaly et à sa délégation et à saluer le courage de ses sœurs qui se sont engagées dans des activités génératrices de revenus.

Prenant la parole pour dire merci au président de Liberté et Démocratie pour la République, la présidente de l’association Mme Zaka a précisé que «Awané signifie amour et solidarité en langue Bété.» Elle s’est adressée au Président de LIDER en ces termes : «Lors du 3ème anniversaire de notre association qui s’est tenu le samedi 10 janvier 2015, nous vous avions adressé un courrier de demande de parrainage. Vous y aviez répondu favorablement, malgré votre calendrier chargé. Raison pour nous de vous adresser tous nos remerciements en ce jour

Intervention DN Aziallo
En lieu et place d’un discours, le chef de LIDER a choisi de répondre aux questions si les membres de l’assemblée étaient disposés à en poser. «On peut poser toutes les questions» a-t-il annoncé d’entrée de jeu. Et elles n’ont pas manqué.

De la coalition de l’opposition en cours aux conditions optimales pour des élections crédibles en 2015, en passant par le projet de LIDER, tout y est passé et le Pr. Koulibaly n’a eu de cesse de marteler tout au long de son intervention : «Inscrivez-vous sur les listes électorales ; ne laissez pas d’autres décider de votre avenir à votre place.»

Intervention du Pdt MK
Pour le président de LIDER, la coalition de l’opposition se met en place d’abord pour «exiger que la Côte d’Ivoire se donne des conditions de bonnes élections, des élections qui ne vont pas conduire à mort d’hommes» : il s’agit de la Commission électorale actuelle qui n’a rien d’indépendant et dont le travail est noyauté par le président de la République, du code électoral par lequel le président Ouattara organise les élections à la place de la Commission, de la liste électorale qui n’est nullement conforme au développement démographique de notre pays, du financement des partis de l’opposition sur fonds publics, de la sécurité et de l’accès aux médias de service public.

Question de Mlle Sackré (2)
A Rose Sackré, qui s’interrogeait sur ce que le parti au flambeau prévoit pour les femmes, tout en notant que souvent, les hommes politiques, quand ils ont besoin des populations, viennent vers elles pour leur parler, mais une fois élus, ils ne tiennent plus leurs engagements, Mamadou Koulibaly a répondu: «Rose, la première des choses que je vous propose, c’est que vous ne devriez pas laisser les autres décider de votre avenir à votre place ; c’est pourquoi, vous devrez vous inscrire sur les listes électorales, vous battre pour qu’il y ait changement. LIDER a une politique sociale qui passe par une amélioration des conditions de la femme, de la famille et de l’enfant. Une de ces conditions, c’est par exemple, la question du mariage. Aujourd’hui, la loi sur le mariage est largement violée et on ne dit rien. Cela crée un désordre dans la société. LIDER voudrait changer la loi sur le mariage pour éviter que l’injustice et le désordre ne s’installent dans nos familles comme c’est le cas actuellement. Il nous faut mettre de l’ordre dans la famille et créer une société plus juste. 65% des hommes ont deux, trois voire quatre femmes sans que la loi ne donne des droits à ces femmes. LIDER souhaite que la deuxième et les suivantes soient prises en compte par la loi, mais à condition que les droits de la première soient respectés. Notre société s’en portera mieux et les enfants seront mieux protégés dans ces conditions.»

Vue 3 de la Salle
A propos de son engagement, Mamadou Koulibaly a clarifié à l’attention de M. Coulibaly: «Depuis pratiquement 1993, toute la politique ivoirienne est devenue une affaire  de palabres, de guerres, de morts d’hommes, sans que les hommes politiques ne soient en mesure de lutter concrètement contre la pauvreté. Celui qui est élu arrive, mais le perdant est soit mort, soit en prison, soit en exil. Ce n’est pas cela la politique. On fait des élections claires, propres et celui qui est élu est félicité par le vainqueur comme au Nigeria. C’est pour enfin prendre en main et gagner le combat contre la pauvreté et mettre la politique au service des populations et non d’une caste de privilégiés qu’avec des amis, nous avons créé LIDER.»

Question de Mme Traoré
«Si être bété était un habit, j’allais enlever pour moi pour jeter. Je me retrouve seule avec mes enfants que j’ai du mal à les nourrir et à les scolariser», a déploré Mme Traoré, veuve chassée de son emploi en raison de sa tribu. «Madame, être Bété ou Adjoukrou ou autre, ce n’est pas un habit et on ne peut pas enlever pour jeter. On ne peut pas vous chasser de votre emploi parce que vous êtes Bété. La loi ne dit pas cela. Faire cela, c’est illégal. La loi est de votre côté, mais battons-nous ensemble pour que le non droit cesse. Moi-même, en venant ici, je n’ai aucune sécurité pour me protéger, alors que d’autres anciens chefs d’institutions ont des gardes pour assurer leur sécurité. Moi, je n’en ai pas ; c’est parce que les institutions fonctionnent mal. Commencez par vous inscrire et faites inscrire vos enfants sur les listes électorales pour faire changer les choses dans notre pays» a martelé le Pr. Koulibaly, dont le parti condamne et combat fermement toute forme de tribalisme et de xénophobie.

MK au service du public
Plusieurs photos de famille suivies d’un cocktail ont clos la cérémonie, à laquelle des membres de la Délégation générale du parti, notamment Fabien Diby, chef de cabinet, les conseillers Evariste Kouadio, Brou Etienne, Inza Soumahoro, ainsi que les coordonnateurs locaux de Port Bouët, Oualo Landry, et de Yopougon, Mélagne Lath Marcellin et Mme Christine Akenan, du secrétariat de LIDER House, avaient accompagné le président.

Photo de famille avec des femmes

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading