Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Elections

Uploadé le 9, septembre 2015 | by LIDER News

Mamadou Koulibaly à Tiéningboué: « Voilà pourquoi les hommes politiques se battent »

LIDER News | 09 septembre 2015


La cour du foyer des jeunes de Tiéningboué dans le département de Mankono s’est avérée exiguë pour recevoir la délégation de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) conduite par le Pr. Mamadou Koulibaly.

Après un arrêt au domicile de l’imam de la plus ancienne mosquée de la localité (datant de 1622) Amidou Kamagaté, qui était en compagnie de l’imam de la grande mosquée Bassirou Kamagaté, du chef central Bassué Kamagaté et  du chef de terre Kamagaté Lama dit Jass, le président de LIDER a été accueilli par les populations en liesse de Tiéningboué, mais également de Kongasso, Wedala, Kounahiri et Mankono et des groupes de danses traditionnelles comme le goumbé de Sofodougou et  le m’gbéssé de Karala.

Alternant le malinké et le français, le Pr. Mamadou Koulibaly est entré directement dans le vif du sujet : «Pour lutter efficacement contre la pauvreté dans notre pays, il faut commencer par régler définitivement les problèmes de terre et donner gratuitement les titres fonciers à ceux qui en sont les vrais propriétaires, les populations rurales».

Dénonçant la loi à travers laquelle l’Etat a volé la terre aux paysans, qui est l’une des principales sources de misère en Côte d’Ivoire, le Pr. Mamadou Koulibaly a été sans ambages : «Quand vous récoltez l’igname, le gouvernement n’est pas intéressé, mais quand vous produisez du cacao, du café ou de l’anacarde, c’est lui qui fixe le prix. Et alors qu’à Londres, le prix du cacao est de 1.600 fcfa, ici, le président de la République, lors d’un conseil des ministres, décide que les paysans ivoiriens devront vendre le cacao à 750 fcfa. Comme on est en année électorale, il va peut-être dire que cette fois, vous avez le droit de vendre le cacao à 850 fcfa. Et comme vous ne savez pas qu’il est en train de vous rouler, qu’il vient de vous voler la moitié de votre argent, il y en a parmi vous qui applaudissent et qui disent que le type là est un bon type. Mais c’est faux. Il coupe la moitié, qu’il partage avec les exportateurs, alors qu’il n’est pas allé au champ, il n’a pas travaillé, mais c’est lui qui fixe le prix du cacao ou de l’anacarde que vous cultivez. Tant que c’est comme ça, la pauvreté ne peut pas finir. Tant que c’est comme ça, la classe politique continuera de se battre pour partager ce gâteau. Bédié sait que l’argent là, ce n’est pas pour Gbagbo, alors pourquoi c’est Gbagbo qui va bouffer ça ? Ouattara sait que ce n’est pas pour Bédié, alors pourquoi c’est lui qui va bouffer ? Gbagbo sait que l’argent là, ce n’est pas pour Ouattara, c’est l’argent des paysans qu’on vole, alors pourquoi lui il va manger ça seul ? Et c’est dans ça que vous, vous restez dans la pauvreté et que les hommes politiques à Abidjan se font des palabres.»

Annonçant qu’il est candidat à l’élection présidentielle pour corriger cette injustice faite aux populations rurales et enfin réconcilier les Ivoiriens avec eux-mêmes et également avec leurs voisins, le Pr. Koulibaly a vivement dénoncé les conditions de tenue du scrutin mises en place par Alassane Dramane Ouattara : une liste électorale qui exclut 3 millions de personnes, un code électoral qui fait du président de la République le chef de la commission qui organise les élections, les milices et ex combattants non désarmés, l’interdiction faite aux opposants de passer à la télévision… «Dans ce pays, on a exclu une seule personne, il y a eu rébellion, il y a eu guerre et plus de 15.000 morts et vous pensez qu’en excluant 3.000.000 d’électeurs, les choses vont se passer tranquillement ? » a-t-il demandé à l’assistance, donnant rendez-vous à Abidjan à tous ceux qui pensent qu’il faut se battre avant pour obtenir des conditions d’élections transparentes et justes : «Ouattara sait que si tout se passe dans la transparence, il perdra cette élection. C’est pour cela qu’il a mis en place son système de tricherie à grande échelle. Mais nous ne le laisserons pas faire, nous ne nous laisserons pas faire», a-t-il annoncé, sous les applaudissements nourris d’un auditoire acquis à sa cause, avant de répondre à quelques questions.

C’est dans une ambiance festive que la délégation du parti au flambeau a quitté Tiéningboué, après que la Déléguée Générale du parti, Mme Monique Gbekia, ait investi la coordination territoriale de LIDER, dirigée par  le coordonnateur Tiené Moussa.

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading