Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 6, novembre 2017 | by LIDER News

Mamadou Koulibaly commémore le massacre du Guébié sur la fosse commune à Gaba

LIDER News | 6 novembre 2017


Sans tintamarre, Mamadou Koulibaly (LIDER) était à Gaba ce dimanche 5 novembre 2017 pour commémorer le 47ème anniversaire du massacre du Guebié sur la fosse commune dont il a financé la clôture.

«Il faut qu’ensemble nous fassions en sorte que ce site devienne un monument national. C’est une partie de notre histoire, que cela nous plaise ou non. Va-t-on l’enseigner à l’école à nos enfants ou alors va-t-on simplement la déchirer et la passer aux oubliettes ? C’est pour que cette page de notre histoire ne soit pas déchirée que j’ai décidé de faire quelque chose» a lancé le Président de LIDER, dans un discours au cours duquel il a souligné le nécessité du pardon, de la vérité, de la justice et de la réforme foncière, afin de distribuer gratuitement les titres fonciers du sol et du sous-sol aux paysans pour éviter les conflits liés à la terre et mettre fin aux conditions de vie exécrables des agriculteurs.

«C’est vous qui allez aux champs, mais l’argent c’est pour ceux qui sont dans les bureaux à Abidjan. Et vous acceptez, vous êtes contents. Et après vous venez dire : ‘à Gaba, il n’y a pas d’école, il n’y a pas d’hôpital, il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de courant…’ Comment voulez-vous qu’on vous prenne au sérieux puisque vous acceptez et que vous êtes d’accord ? Si vous n’exigez pas que ça change, si je suis le seul à réclamer cela, comment voulez-vous que l’on vous prenne au sérieux ? Tu mangeras ton pain à la sueur de ton visage, dit la Bible. Mais vous, vous allez au champ tous les jours, vous travaillez, vous suez mais vous n’avez jamais de pain et vous restez dans votre coin sans vous plaindre ? Réveillez-vous, redressez-vous. Retrouvez l’espoir. Mettons-nous ensemble pour exiger que ça change», a-t-il poursuivi.

«Une des raisons qui a poussé à la création du Pana de Kragbé Gnagbé, c’était les questions foncières. Et jusqu’à aujoud’hui, elles ne sont pas traitées. Il y a eu le Guébié, le Sanwi, Guitrozon, Petit Duékoué et ça continue à Guiglo. La loi est mauvaise. Il faut la changer. Il faut que ce soit un point commun à tous les partis politiques de Côte d’Ivoire : l’Etat doit rendre la terre à ses propriétaires ancestraux», a-t-il énoncé, ajoutant qu’une société qui se construit sur des bases bancales et injustes est condamnée à la guerre, aux conflits et à l’instabilité.

Remerciant ses hôtes de l’avoir convié à la commémoration, il a prié pour l’âme de ceux qui reposent dans la fosse commune, concluant : «Que Dieu nous inspire, nous les vivants, pour que plus jamais nous n’arrivions encore à ce type de cas. Peu importe la région de Côte d’Ivoire : jamais nous ne devrions nous tuer nous-mêmes entre nous, que ce soit pour des raisons politiques, économiques ou foncières. Il faut qu’on refuse !»

Il était accompagné de la Déléguée Générale de LIDER, Monique Gbekia, de la Conseillère Exécutive Nathalie Yamb, et d’une forte délégation de cadres du parti : Jean-Pierre Akadié, Stéphane Vangah, Françoise Kouamé, Richard Gbekia, Benson De Gnacabi, Frederic Anouman, Fatou Kanté, Mariam Daffé, Fabien Diby, Evariste Kouadio et Solange Aziallo,

Des dons supplémentaires ont été faits pour la poursuite du projet de monument.

Tags: , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading