Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 13, octobre 2017 | by LIDER News

Mamadou Koulibaly dresse le bilan de corruption de Ouattara

LIDER News | 13 octobre 2017


Dans une série de tweets dont il a le secret, Mamadou Koulibaly (LIDER) a brossé de façon incisive le bilan de corruption du président de la République Alassane Dramane Ouattara.

1) Ouattara corrompt Ocampo pour jeter Laurent Gbagbo en prison à la cour pénale internationale et promet des preuves qu’il cherche depuis 6 ans sans succès. L’Onu est complice du forfait.

2) Ouattara corrompt l’Onuci, qui ferme les yeux sur de grands stocks d’armes cachés en Côte d’Ivoire et clame le succès exceptionnel du Ddr [désarmement, démobilisation, réinsertion]. Pris sur le fait, Ouattara accuse Soro.

3) Ouattara corrompt le Ddr et proclame sa fin avec distribution de médailles aux partenaires. Les mutins et les microbes nous ramènent à la réalité.

4) Ouattara corrompt les marchés publics et nous offre des infrastructures à durée de vie saisonnière, selon les pluies et les premières utilisations.

5) Ouattara corrompt le système d’inscription scolaire et universitaire avec des paiements parallèles. Pris sur le fait, il violente et jette des élèves en prison.

6) Ouattara corrompt la justice ivoirienne pour en faire un instrument de vengeance qui s’installe dans un profond malaise et une inefficacité regrettable.

7) Ouattara corrompt les marchés du café et du cacao avec ses rentiers quotataires et y maintient des prix administrés, source de pauvreté et d’exode.

8) Ouattara corrompt le système politique ivoirien avec des institutions inutiles et budgétivores, qu’il installe au gré de ses caprices et intérêts.

Toujours dans la journée d’hier, le président de LIDER a alerté sur les éventuels remous qui pourraient encore une fois secouer l’armée de Côte d’Ivoire suite à une ordonnance prise par le chef de l’Etat fin juin, en dehors du conseil des ministres et du parlement, dont les députés se tournent les pouces, visant à procéder à la radiation des soldats qui justifient pas de la nationalité ivoirienne.

«En 1990, Ouattara soumet les étrangers à la carte de séjour en Côte d’Ivoire. Le résultat est là. En 2017, il veut radier les étrangers de l’armée. Pour quel résultat?», s’interroge le candidat à l’élection présidentielle de 2020.

On se souvient que de nombreux étrangers enrôlés dans les Forces nouvelles (rébellion dirigée par Guillaume Soro) ont été intégrés à l’armée régulière par M. Ouattara suite à sa prise de pouvoir en 2011.

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading