Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 26, mars 2018 | by LIDER News

Monique Gbekia élue présidente, Mamadou Koulibaly désigné candidat à l’élection présidentielle

LIDER News | 26 mars 2018


Le 3ème congrès ordinaire de LIDER, qui s’est tenu le 24 mars 2018 au siège du parti et était placé sous le signe de l’alternance, a été le théâtre d’événements majeurs pour la vie du parti.

La journée des congressistes, au nombre de 328, a débuté par l’intervention de la présidente du Bureau du Congrès, Nathalie Yamb, qui a situé les enjeux et annoncé le chronogramme de la journée, avant d’ouvrir les travaux.

Le bilan moral et financier du 2nd mandat du Pr. Mamadou Koulibaly à la tête du parti a été présenté par la Déléguée Générale, Mme Monique Gbekia. Une série de questions s’en est suivie, qui a donné l’occasion aux participants d’exprimer leurs opinions et d’obtenir des clarifications sur certains points, notamment sur le niveau d’implantation du parti et les rumeurs de dissidence colportées par les médias, après le passage incongru à la rti d’un ancien militant se proclamant successeur de Mamadou Koulibaly.

Les mots du président ont été clairs et fermes, et ont permis à tous les participants de constater et de condamner les agissements sournois et malveillants de personnes ayant été exclues du parti pour avoir fait depuis belle lurette le choix de se prostituer avec le régime au pouvoir, pour de l’argent et la perspective pathétique d’éventuelles nominations. Face aux menaces, aux mensonges, aux injures, aux agressions, aux diffamations dont la direction du parti a été victime, il a sonné la fin de la récréation, annonçant des poursuites judiciaires et des réponses sans pitié, aussi bien aux marionnettes qui passent à la télévision qu’aux marionnettistes en coulisses qui tirent les ficelles pour tenter de semer le trouble au sein du parti : «Si ça a marché avec le Pit, si ça a marché avec le Fpi, si ça a marché avec le Mfa , je peux vous assurer que je mettrai ma dernière énergie dans la balance pour que sur le coup de LIDER, ils échouent. Il faut les smasher de façon très exemplaire pour que les donneurs d’ordre et les marionnettes ne recommencent plus jamais, jusqu’à la fin de leurs carrières politiques» a-t-il martelé, sous les vivats des congressistes.

Le second point à l’ordre du jour était l’amendement des textes. C’est ainsi que les congressistes ont adopté les propositions de modifications des statuts et règlements intérieurs présentées par Jacob Kouakou Atta, directeur du comité scientifique du 3ème Congrès ordinaire. Des changements majeurs ont ainsi été validés par l’organe suprême de LIDER au niveau de l’organisation, de la méthodologie d’implantation et du financement du parti.

Des résolutions et motions, fixant le cadre de la stratégique et de l’action politique du parti pour les 3 prochaines années ont ensuite été lues par des militants et adoptées les unes après les autres par les participants : résolution sur les élections 2018-2020, résolution sur l’exclusion de militants, motion spéciale à l’attention de l’opposition, motion spéciale à l’attention du gouvernement.

Après une pause-déjeuner bien méritée, les congressistes ont repris leurs travaux pour deux événements qui feront date : la désignation du candidat du parti à l’élection présidentielle de 2020 et l’élection du nouveau président du parti, le Pr. Mamadou Koulibaly ayant annoncé depuis 2014 qu’il ne briguerait pas, conformément aux textes, un troisième mandat à la tête de LIDER lors de ce congrès électif.

C’est ainsi qu’une résolution sur la désignation du Prof. Mamadou Koulibaly comme candidat de LIDER à l’élection présidentielle de 2020 et celle sur la désignation du comité spécial de levée de fonds pour la campagne 2018-2020 ont été acclamées par une longue standing ovation aussi bien dans la salle que dans les jardins et la cour du siège. Interrogé par la présidente du bureau du Congrès, Mamadou Koulibaly a formellement et solennellement accepté d’être le porte-drapeau de LIDER au scrutin du 31 octobre 2020 et d’incarner l’alternance pour tous les Ivoiriens avides de changements et aspirant à une Côte d’Ivoire meilleure, unie et enfin stable.

Le clou de la journée a été l’élection de Adjoa Monique Gbekia comme nouvelle présidente de Liberté et Démocratie pour la République, sous les applaudissements nourris des participants. Après une cérémonie de passation de flambeau chargée d’émotions et marquée par les mots inspirants du président sortant et quelques larmes de la nouvelle patronne du parti ainsi qu’un tour d’honneur, accompagné de musique et de youyous parmi les participants et invités, Monique Gbekia a tenu son premier discours de cheffe de LIDER, promettant de tout mettre en œuvre pour l’élection de Mamadou Koulibaly en 2020. «A partir d’aujourd’hui, il n’appartient plus à LIDER. Nous l’avons désigné comme notre candidat à l’élection présidentielle, et nous devons accepter qu’à partir de ce jour, MamKoul appartient à tous les Ivoiriens !»

Sous les hourras de la salle, elle a ensuite procédé à la nomination du nouveau délégué général, Jacob Kouakou Atta, qui a été porté en triomphe par les militants présents.

La journée s’est achevée par une motion de remerciement et des séances de photos et de selfies, ainsi que les interviews de la nouvelle présidente par les journalistes présents.

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading