Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 6, juin 2017 | by LIDER News

Ratification d’un accord : 8 milliards de fcfa de dette pour ça?

LIDER News | 06 juin 2017


Côte d’Ivoire – Le saviez-vous ? Le gouvernement a endetté le contribuable ivoirien de 15 millions de dollars américains (8,6 milliards de fcfa) auprès de la Banque africaine de développement (Bad) pour payer sa participation au capital de l’agence pour l’assurance du commerce en Afrique (Aca), créée en mai 2000.

C’est ce qui ressort de l’exposé des motifs du projet de loi n°004 A autorisant le président de la République à ratifier l’Accord portant création de l’Aca, envoyé par Alassane Dramane Ouattara à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire pour adoption (voir annexe).

Compte tenu de la situation économique actuelle tendue du pays, et alors que les élèves de 6ème et de 5ème de Molonoublé (Didiévi) sont privés de cours de mathématiques et de géographie, faute d’enseignants, l’on peut s’interroger sur la pertinence, pour l’Etat de Côte d’Ivoire, de contracter cette dette pour obtenir 150 actions à 100.000 dollars américain l’unité dans un organisme qui a accepté sa demande d’adhésion depuis le 19 juin 2011, sous réserve de la ratification de l’accord et du paiement de sa contribution au capital, fixée à 7,5 millions de dollars (4,3 milliards de fcfa), selon l’article 7 alinéa 2 dudit accord.

Le calendrier du gouvernement pose également question, puisqu’il a attendu 9 mois (depuis août 2016) pour informer les députés de la dépense engagée par ses soins.

L’on peut aussi s’interroger sur l’action de la Banque africaine de développement qui, en acceptant d’accorder à un pays membre ce type de prêt dont le haut rendement économique et social n’apparaît ni à première, ni à seconde vue, ne montre pas ses préoccupations pour le développement de l’Afrique et de ses populations ?

L’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique a été créée il y a 17 ans à l’île Maurice (qui n’y a jamais adhéré) et ne compte à ce jour que 12 pays membres sur 54 potentiels : Bénin, Burundi, Ethiopie, Kenya, Madagascar, Malawi, République Démocratique du Congo, Rwanda, Tanzanie, Ouganda, Zambie, Zimbabwe.

LIDER, dans son rôle de parti d’opposition parlementaire, publie ici le projet de loi concerné, pour permettre aux citoyens de s’informer : Projet de loi 004 A

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading