Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Justice et Etat de droit

Uploadé le 16, octobre 2017 | by LIDER News

Pour réduire la misère, il faut rompre la chaîne de captivité

LIDER News | 16 octobre 2017


Des États démocratiques, déconcentrés et puissants prennent en captivité des pays africains, dont les États centralisés ont eux mêmes pris en captivité leurs populations. C’est la chaîne de captivité.

Moins les pays sont décentralisés, plus il est facile pour ceux qui en gèrent l’État de capturer les biens, les services, les ressources du sol et du sous-sol et les populations elles-mêmes. Plus les États africains sont centralisés, plus il est facile pour les puissants États d’ailleurs de les prendre en captivité.

Ainsi en bas de la chaîne de captivité, il y a les populations africaines, puis leurs États, et enfin les États décentralisés d’ailleurs. Au sein des populations, les plus proches de l’appareil d’État prennent en captivité les plus éloignées. Au sein des plus éloignés, ceux qui sont scolarisés prennent en captivité les autres.

L’éducation, l’accès à la connaissance, la formation, l’école réduisent les chances d’être pris en captivité. La propriété privée des moyens de production décentralise les pays et rend plus difficile la prise en otage.

C’est pourquoi, à LIDER, nous avons mis la réforme du foncier rural, l’instauration du régime parlementaire, l’école, l’hôpital, la justice au cœur de notre projet de société. Car seuls des populations bien formées, en bonne santé et propriétaires peuvent devenir des citoyens conscients, libres et responsables, capables de demander des comptes aux gouvernants et de faire les bons choix pour une Côte d’Ivoire meilleure, unie et stable.

Comme l’a dit Mamadou Koulibaly: «Lorsque nous déciderons à avoir une vraie société, avec un savoir vivre commun, un respect mutuel, un pays dans lequel ceux qui ont un peu ne regardent pas de haut ceux qui n’ont rien, un pays dans lequel il va falloir tendre la main aux moins favorisés pour les aider à remonter la pente, un pays dans lequel les jeunes filles, les jeunes gens ont droit à une éducation claire, et un pays dans lequel on a le droit de demander des comptes à ceux qui gèrent, alors ça va aller.»

En cette veille de la 30ème journée mondiale du refus de la misère, il est plus que temps pour les Ivoiriens de rompre la chaîne de captivité, en se mobilisant et en soutenant Mamadou Koulibaly pour son élection à la présidence de la République en 2020, afin de rendre enfin le pouvoir au peuple et de sortir de la pauvreté. Osons!

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading