Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Diplomatie

Uploadé le 1, février 2019 | by LIDER News

Réforme de la Cei: La présidente de LIDER Monique Gbekia chez l’ambassadrice du Royaume-Uni

LIDER News | 1er février 2019


La présidente de LIDER Monique Gbekia, accompagnée de ses collaborateurs, a été reçue en audience hier jeudi 31 janvier 2019 par l’ambassadrice du Royaume-Uni, Josephine Gauld.

Cette visite de courtoisie et de travail, qui faisait suite à celle de l’ambassadrice au siège de LIDER en 2018, a permis à la patronne de Liberté et Démocratie pour la République de faire le point de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire.

«Concernant  la question de la réforme de la commission électorale independante (Cei), nous sommes d’autant plus inquiets que le Prof. Mamadou Koulibaly, aujourd’hui maire LIDER d’Azaguié, est le candidat investi par le Congrès aux élections présidentielles de 2020. Malheureusement, bien que le premier ministre ait fait parvenir un courrier à la direction de LIDER pour la convier à la rencontre d’échanges entre le gouvernement et les partis politiques le 21 janvier 2019, la même primature a ordonné que la délégation de LIDER n’ait pas accès au lieu de la rencontre, alors même que le cabinet du ministre de l’intérieur disait que LIDER y était bel et bien attendu», a-t-elle expliqué à la diplomate britannique qui, comme l’opinion publique, a du mal à comprendre le comportement exclusionniste et discourtois du gouvernement, qui n’a jusqu’à ce jour fourni aucune explication.

Présentant le projet de réforme de LIDER, qu’elle avait fait parvenir à la primature dès réception de l’invitation pour être versé aux travaux, elle a poursuivi : «Nous proposons  une Cei sans les partis politiques, exclusivement  gérée par 7 personnalités de la société civile qui seront auditionnées par l’Assemblée nationale, avec retransmission en direct à la télévision. Le processus électoral devrait également être modifié et ne comporter qu’un seul décompte des voix dans le bureau de vote. On ne compte qu’une fois, et les procès-verbaux sont ensuite envoyés à la cei centrale pour compilation. L’enrôlement électoral doit être continu. Et le gouvernement doit démissionner quelques mois avant les élections, et ne plus être autorisé à engager le pays ou à puiser dans les caisses de l’Etat pour financer la campagne d’un président sortant qui se représenterait.»

Cette proposition a trouvé l’assentiment de l’ambassadrice Gauld, qui a précisé que c’est exactement de cette façon que cela se passe en Angleterre et que cela a également été implémenté à Madagascar avec beaucoup de succès.

«LIDER n’envisage pas rejoindre une plate-forme politique existante. Au regard de notre expérience passée avec la cnc et le front du refus, nous souhaitons une union autour d’un projet de société clair et réformateur, et non un rassemblement hétéroclite animé par des motivations troubles ou revanchardes», a également clarifié Mme Gbekia.

Avant de prendre congé, la première responsable de LIDER a invité la diplomate britannique à se rendre à Azaguié, commune située à 40 minutes d’Abidjan, dirigée depuis décembre 2018 par le Prof. Mamadou Koulibaly.

Les vice-présidents Yacourwa Koné et Jean-Pierre Akadié, la conseillère Françoise Kouamé, Evariste Kouadio, chef de cabinet du Délégué général de LIDER et Isidore Kouadio, le responsable politique et communication de l’ambassade, prenaient également part à la rencontre.

Tags: , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • La mairie d'Azaguié

  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter

  • Connexion

loading