Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 13, décembre 2017 | by LIDER News

Ressources minières: Franck Gognan (LIDER) obtient son diplôme de master en sciences de la terre

LIDER News | 13 décembre 2017


Dans son livre «Les servitudes du pacte colonial» publié en 2005, le professeur Mamadou Koulibaly permettait au grand public de prendre connaissance des accords iniques signés le 24 avril 1961 par Félix Houphouët-Boigny pour la Côte d’Ivoire, Huber Maga pour le Dahomey (Benin), Hamani Diori pour le Niger avec Michel Debré pour la France et qui visaient à protéger la mainmise française sur ces pays, après les indépendances factices de 1960.

Une partie intéressante se trouve bien dissimulée dans l’annexe II de l’accord de défense et concerne la «coopération» dans le domaine des matières premières et produits stratégiques:

«Afin de garantir leurs intérêts mutuels en matière de Défense, les parties contractantes décident de coopérer dans le domaine des matériaux de Défense dans les conditions définies ci-après :

Article 1 : Les matières premières et produits classés stratégiques comprennent:
– Première catégorie : les hydrocarbures liquides ou gazeux ;
– Deuxième catégorie : l’uranium, le thorium, le lithium, le béryllium, leurs minerais et composés.

Cette liste pourra être modifiée d’un commun accord, compte tenu des circonstances.

Article 2 : La République française informe régulièrement la République de Côte d’Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger de la politique qu’elle est appelée à suivre en ce qui concerne les matières premières et produits stratégiques, compte tenu des besoins généraux de la Défense , de l’évolution des ressources et la situation du marché mondial.

Article 3 : La République de Côte d’Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger informent la République française de la politique qu’elles sont appelées à suivre en ce qui concerne les matières premières et produits stratégiques et des mesures qu’elles se proposent de prendre pour l’exécution de cette politique.

Article 4 : La République de Côte d’Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger facilitent au profit des forces armées françaises le stockage des matières premières et produits stratégiques. Lorsque les intérêts de la Défense l’exigent, elles limitent ou interdisent leur exportation à destination d’autres pays.

Article 5 : La République française est tenue informée des programmes et projets concernant l’exportation hors du territoire de la République de Côte d’Ivoire, de la République du Dahomey et de la République du Niger des matières premières et des produits stratégiques de deuxième catégorie énumérés à l’article premier.

En ce qui concerne ces mêmes matières et produits, la République de Côte d’Ivoire, la République du Dahomey et la République du Niger, pour les besoins de la Défense , réservent par priorité leur vente à la République française après satisfaction des besoins de leur consommation intérieure, et s’approvisionnent par priorité auprès d’elle. »

Le mémoire présenté par Franck Désiré Gognan devant le jury de quatre membres et intitulé «Minéralisation du lithium en Côte d’Ivoire : identification et caractérisation des cibles potentielles: cas de la région d’Adzopé» a permis à tous les auditeurs néophytes de comprendre pourquoi la France avait classifié ce métal souvent méconnu du grand public comme étant une matière tellement stratégique qu’elle ne fait pas partie d’un accord commercial, mais est plutôt une clause secrète d’un accord de défense: le lithium est un composant essentiel de la fabrication des piles et batteries (notamment des smartphones), de l’industrie de l’énergie, mais également du traitement de l’air dans les sous-marins…

La demande mondiale de lithium augmente d’ailleurs à un rythme sans précédent depuis l’émergence des marchés de l’électronique grand public, du véhicule électrique et du stockage de l’énergie, motivés par la volonté de réduire les émissions de carbone et d’améliorer l’efficacité des téléphones portables.

L’objectif visé par le membre de la Délégation Générale de LIDER chargé des reportages photos et vidéos, était de pouvoir identifier de potentielles cibles de minéralisation en lithium, à l’issue d’études faites dans la région d’Adzopé. Pour ce faire, il a utilisé deux approches méthodologiques: l’analyse pétrographique et l’analyse géochimique.

Après deux heures de présentation et de soutenance le 11 décembre 2017 à l’Ufr Strm de l’université de Cocody, devant un jury présidé par le Dr Konan Honoré, c’est sous les applaudissements de ses parents et d’une forte délégation de sa famille politique LIDER conduite par le président Mamadou Koulibaly lui-même, que Franck Désiré Gognan a obtenu son diplôme de master en sciences de la terre, spécialité: pétrologie et métallogénie, avec la mention bien.

La rédaction de LIDER News se joint aux militants et sympathisants pour féliciter Franck! Osons le savoir.

 

Tags: , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading