Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 26, mai 2017 | by LIDER News

Saison des pluies: Les inondations et les catastrophes sont-elles évitables? Oui.

LIDER News | 26 mai 2017


Il a plu et Abidjan est une fois de plus dévastée. A Angré, Yopougon, Koumassi, Riviera et Abobo notamment, les éboulements de terrains, les rues et domiciles inondés, les routes détruites, les murs effondrés et les canalisations en ruines ont à nouveau semé la mort et la détresse. Ceci sans présumer de ce qui passe à l’intérieur du pays.

Les drames qui surviennent à chaque saison des pluies nous imposent de regarder en face les dysfonctionnements techniques et administratifs, les priorités gouvernementales et les comportements inciviques qui conduisent à cette désolation récurrente, afin d’adopter enfin des mesures correctives.

Les plans de développement urbain, quand ils existent, ne sont respectés par personne. Des cours d’eau et ruisseaux ont été asséchés pour les besoins immobiliers de promoteurs et propriétaires, et à chaque saison pluvieuse, l’eau reprend ses droits. Les défaillances des services d’urbanisme, de construction, de sécurité, sont évidentes.

Le gouvernement n’aurait-il pas été bien inspiré de suivre la recommandation de LIDER de 2014, conseillant la construction progressive et pluriannuelle d’égouts, plutôt que de privilégier d’investir des centaines de milliards de francs cfa dans l’aménagement d’une marina et la construction d’un viaduc entre le Plateau et Cocody ?

Dans les villes modernes, les caniveaux acheminent les eaux de pluie et de ruissellement vers les avenues souterraines que sont les égouts, qui les drainent ensuite vers des centres de traitement des eaux usées, avant qu’elles ne soient reversées dans les rivières, les cours d’eau ou la lagune.

Abidjan ne dispose pas d’égouts et les caniveaux, lorsqu’ils ne sont pas bouchés pour la construction d’échoppes autorisées par les mairies -et pourtant présentées comme informelles-, tiennent lieu de dépotoirs, qui provoquent la stagnation des eaux et les inondations.

Les autorités municipales doivent donc s’assurer que des poubelles soient disséminées en nombre suffisant dans les communes et qu’elles soient vidées régulièrement. En parallèle, toute personne indisciplinée attrapée en train de jeter ses ordures ailleurs que dans les réceptacles prévus à cet effet doit être verbalisée.

L’insalubrité, la pauvreté croissante ajoutée à l’excroissance non planifiée de la ville, dont les infrastructures avaient été conçues à l’origine pour un million de personnes, mais qui avoisine aujourd’hui cinq millions d’habitants, la démission de l’Etat et des collectivités publiques sont autant de facteurs explicatifs de cette situation affligeante, qui nécessite une attention prioritaire et des investissements lourds et pérennes de la part du gouvernement, pour éviter de nouvelles catastrophes lors des prochaines pluies diluviennes.

LIDER présente ses condoléances et sa compassion à celles et ceux qui ont perdu des êtres chers et aux familles éprouvées par les inondations.

Tags: , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading