Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Elections

Uploadé le 23, janvier 2018 | by LIDER News

Scandaleux ! La commission électorale ne prévoit qu’une semaine d’enrôlement

LIDER News | 23 janvier 2018


Youssouf Bakayoko reconnaît que la Cei est inféodée au président de la République

Représenté par Jacob Atta et Evariste Kouadio, LIDER a pris part à la rencontre émaillée de propos écœurants et d’annonces scandaleuses, organisée ce matin au siège de la commission électorale par Youssouf Bakayoko.

D’emblée, ce dernier a déclaré que l’organe en charge des élections ne fait que traduire en actes les engagements du président de la République annonçant la tenue des élections municipales, régionales et sénatoriales en 2018.

Confronté à nos questions, le président de la commission électorale, accompagné pour l’occasion de deux vice-présidents et du secrétaire général de l’institution, s’est contenté de soliloquer la même réponse :

– Quel est le calendrier électoral? «Nous attendons le gouvernement

– Est-ce d’autres pièces que la carte nationale d’identité seront acceptées pour l’enrôlement, dans la mesure où celle-ci n’est plus produite? «Voyez cela avec le gouvernement.»

– La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ayant rendu un arrêt le 18 novembre 2016 déclarant cette commission électorale illégitime et illégale, cela ne rend-il pas vos activités mêmes illégales? «Voyez ça avec le gouvernement.»

Gervais Coulibaly semblait quant à lui très fier d’annoncer que l’enrôlement se fera sur une semaine (au lieu des quatre semaines déjà microscopiques en 2016) et seulement dans 11.000 lieux de vote sur l’ensemble du territoire, alors que le code électoral impose un recensement annuel qui n’a pas eu lieu en 2017 et qu’au moins 5 millions de personnes sont à ce jour excluent de la liste électorale!

Significatif également le langage utilisé par les dirigeants de la commission, qui demandent à «tous les partis politiques d’engager une large communication à l’endroit de leurs militants afin de les appeler à se faire enrôler sur les listes électorales.» Ainsi donc, pour l’organe chargé des élections, seuls les militants de partis politiques sont bienvenus sur la liste électorale. Sans doute parce qu’on peut mieux les manipuler et leur donner des mots d’ordre qu’ils suivront aveuglement, comme des moutons. Le citoyen lambda, qui n’appartient pas à un parti, n’est donc pas le bienvenu sur la liste, car pas suffisamment maîtrisable ?

Ceci explique aussi pourquoi la commission, pourvue d’un budget de 9,7 milliards fcfa, qui a les moyens de créer 19 nouvelles cei locales, ne dégage pas de ressources pour mettre en œuvre une large campagne de communication grand public, avec spots télé, radio, affichage urbain et presse et campagne de porte-à-porte, se contentant de demander aux partis politiques de faire le job dans leurs différentes chapelles.

En contrepartie, ceux des partis qui ont des militants dans les commissions électorales locales sont invités à fournir encore du personnel, car les agents jugés défaillants seront remplacés mais en plus, de nouvelles positions sont à pourvoir dans les nouvelles structures. Ainsi, Cocody 1-2 et Yopougon 4 (numérotation de la cei) seront chacune dotée de 3 cei locales, au lieu d’une. Abobo 1-2-3-4-5, Bouaké, Koumassi 1-2, Plateau, Yopougon 1-2-3-5 quant à elles seront dotées de 2 cei chacune au lieu d’une actuellement.

Depuis des années, LIDER s’évertue à dénoncer l’inféodation de la commission électorale au président de la République et à proposer des solutions simples et concrètes.

LIDER appelle encore une fois toutes celles et tous ceux qui, en Côte d’Ivoire, souhaitent l’organisation d’élections transparentes et paisibles, à s’approprier les propositions que Mamadou Koulibaly émet depuis cinq ans et qui ont été ignorées jusqu’ici.

2020 se prépare aujourd’hui et cela fait trop longtemps que les droits des citoyens sont violés par le gouvernement et par son bras armé électoral dirigé par Youssouf Bakayoko. Les Ivoiriens ont droit, eux aussi, à une alternance pacifique du pouvoir comme cela a eu lieu ce jour au Liberia, et cela commence ici et aujourd’hui. Osons faire barrage à cet énième coup de force.

A lire – Les propositions de Mamadou Koulibaly: http://lider-ci.org/proposition-de-lider-elections-transparentes-paisibles/

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading