Liberté et Démocratie pour la République
Un engagement responsable au service du progrès social


Economie

Uploadé le 30, janvier 2018 | by LIDER News

« Ils veulent chasser les petits transporteurs et s’accaparer notre activité pour eux-mêmes »

Evariste Kouadio | LIDER News | 30 janvier 2018


Le 9 décembre 2017, lors de sa réunion hebdomadaire, le gouvernement a adopté deux décrets au titre du ministère des transports. L’un d’eux porte sur la limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire. Il fixe l’âge limite des véhicules importés, en fonction du type de l’activité à laquelle, le véhicule est affecté. Ainsi les véhicules d’occasion importés affectés au transport de personnes ou de marchandises est fixé comme suit : 5 ans pour les taxis, 7 ans pour les mini cars de 9 à 34 places, et les camionnettes jusqu’à 5 tonnes, 10 ans pour les cars de plus de 34 places, et les camions de 5 à 10 tonnes. Le Prof. Mamadou Koulibaly, Président de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), a déploré dans une vidéo, cette décision du gouvernement. Mais qu’en pensent les transporteurs eux-mêmes? Gare d’Adjamé, nous avons tendu le micro à des acteurs du transport terrestre.

 K. S., 64 ans, transporteur

«Je suis né transporteur, mon père était transporteur. Avant, il y avait en Côte d’Ivoire, des véhicules de marque Izuzu, Mazda, Mitsubishi, mais depuis la mort du président Félix Houphouët-Boigny, ces véhicules ont disparu. On nous a fait venir des Mercedes Sprinter, communément appelées Massa. Malheureusement, les transporteurs ne peuvent l’exploiter parce qu’on ne trouve pas les pièces de rechange et en plus, quand on a la chance d’en trouver, c’est trop cher.

Les transporteurs n’ont pas les moyens de s’acheter des véhicules neufs. Beaucoup commencent avec des véhicules d’occasion. Sous le président Ouattara, on nous a dit que des véhicules de marque indienne à prix réduits vont venir et qu’on pourra en profiter pour renouveler notre parc automobile. Jusque là, on n’a rien vu. On ne voit toujours pas les nouveaux véhicules bon marché qui devraient aider les transporteurs. Ceux qui aident le président à prendre ce genre de décret, est-ce qu’ils prennent le temps de penser aux petits transporteurs ? Je ne sais même pas où on va avec cette politique.

Quand j’ai eu l’information, j’ai appelé le secrétaire général du Haut conseil des transporteurs, monsieur Diaby Mamadou, pour lui dire que ce n’est pas bon. Il m’a dit; viens me voir. Quand je suis parti, il m’a dit que de nouveaux véhicules vont arriver, il faut constituer un dossier, se mettre en association pour acquérir ces véhicules. Mais les conditions pour y arriver sont difficiles ; les petits transporteurs ne peuvent pas. A cette allure, celui qui avait un Gbaka va arrêter son activité et il va manger quoi ? Les véhicules marques Mercedes 34 places qui coûtaient 9 ou 10.000.000 fcfa maximum sont aujourd’hui à 15.000.000 fcfa. Où allons-nous avec ça ? Ils ont décidé de tuer le transport».

A.R., 34 ans, adjoint au directeur des opérations d’un transporteur

«Le décret qui porte sur les importations de véhicules est venu pour tuer l’activité transport. Ce qu’on nous propose revient trop cher pour les transporteurs. Si nous transporteurs, nous nous retrouvons avec des véhicules dont les prix sont trop élevés, le coût du transport va augmenter pour les passagers. C’est une autre façon de rendre la vie chère en Côte d’Ivoire.

Pour le moment, nos patrons n’ont encore rien dit officiellement, mais nous savons tous qu’il s’agit d’un problème sérieux, grave même. Les transporteurs ont des syndicats ; les syndicats doivent réagir rapidement pour demander le retrait de ce décret. Le gouvernement aurait pu assouplir les taxes déjà existant avant de prendre un tel décret. La tva doit être revue à la baisse, la cnps, les taxes municipales etc. Le coût du carburant, des pièces de rechanges, tout ça doit être revu à la baisse ou alors, c’est la disparition de l’activité transport».

T. S., 34 ans, chauffeur

«C’est le choix du gouvernement, pas le choix du peuple. Ils sont là-bas, ils font ce qui les arrange. Ils savent tous que véhicule que le blanc a roulé pendant 9 ans chez lui, comme ils ont de bonnes routes en Europe, ce véhicule est toujours neuf. Pourquoi l’interdire ici en Côte d’Ivoire? Aujourd’hui, beaucoup de taxis compteurs sont des France-au-revoir de bonne qualité. Le moteur est si bon qu’on croit que c’est de nouvelles voitures. Quand on veut parler, on nous dit que si on parle, ils vont nous retirer  notre carte grise de transporteur et nous n’allons plus faire du transport.

Ceux qui sont au gouvernement, ils prennent des décisions sans jamais demander l’avis des populations. Ils pouvaient même faire un référendum sur la question pour avoir le point de vue des populations. Parfois, on se demande si les concessionnaires de véhicules installés à Abidjan ne sont pas derrière cette décision. Ceux qui sont autour du président veulent chasser les petits transporteurs et s’accaparer l’activité pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs proches. En tuant le transport qui est l’activité principalement exercée par des gens du nord, c’est encore le nord de la Côte d’Ivoire qui sera demain dans les problèmes. Ça déjà commencé.»

Toujours à la pointe du combat pour le bien-être des populations ivoiriennes et celles vivant en Côte d’Ivoire, le Pr. Mamadou Koulibaly a encore eu raison de tirer très tôt, dès le jeudi 11 janvier 2018, la sonnette d’alarme sur une question qui pourrait, à la longue, mettre en péril l’équilibre social.

On l’a dit et répété, avec LIDER et Mamadou Koulibaly au pouvoir dès 2020, le secteur du transport terrestre sera redynamisé par la libéralisation des sources d’approvisionnement du carburant, ainsi qu’une réorganisation vigoureuse et une gestion rigoureuse de tout l’environnement routier : les assurances, les visites techniques, les permis de conduire, les contrôles routiers, les accès au réseau routier etc. La corruption qui caractérise le guichet unique sera également impitoyablement combattue.

Tags: , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter


  • Connexion

loading