Liberté et Démocratie pour la République

Un engagement responsable au service du progrès social


Actualités

Uploadé le 22, juin 2020 | by LIDER News

Enrôlement de la diaspora: Arthur Boussou (LIDER) sans pitié pour la Cei et le gouvernement

Arthur Boussou | LIDER | 22 juin 2020


Alors que se profile la fin du processus de recensement et de révision de la liste électorale, l’évidence d’un constat d’échec s’impose. Les commissions électorales dans les représentations diplomatiques (Cerd) sont aux abois, et c’est peu de le dire.

La diaspora, qui compte 1,2 millions de personnes (soit 5,4% de la population ivoirienne) paie-t-elle encore une fois son hostilité au pouvoir d’Abidjan ?

En tant que conseiller de la présidente de LIDER chargé de la diaspora, il m’a été donné de constater d’impressionnantes irrégularités dans le processus d’enrôlement de la diaspora :

– un seul centre d’enrôlement pour (3) trois pays. Les Ivoiriens vivant en Belgique, au Luxembourg et aux Pays Bas sont contraints de se rendre au domicile de l’ambassadeur, feu M. Jean Vincent Zinsou, à environ 30 min de Bruxelles, pour se faire enrôler ;

– démarrage avorté du processus en Allemagne et en Autriche. L’enrôlement a eu lieu du 18 au 21 juin à Köln et Hamburg, donc pour 3 jours seulement au lieu des 14 initialement prévus ; quant à Berlin, l’enrôlement a débuté le 18 juin, au lieu du 10, et se poursuit ;

– il en va de même pour le Canada: statu quo depuis le démarrage du processus. Un seul des 4 centres est fonctionnel depuis le 18/06/2020 ;

– en région parisienne (France), seul 4 centres sur 10 initialement prévus semblent fonctionner. Ces centres de recensement, prévus pour rester ouverts et accueillir les Ivoiriens de 9h à 18 h, ferment à 14h pour certains, voire 11h pour les autres. Certaines Cerd définissent par ailleurs un quota d’environ 150 personnes à enrôler par jour, chose qui n’existe en réalité dans aucun texte. À Lille, la Cerd a refusé d’enrôler des citoyens avec des papiers périmés, alors qu’un communiqué de la commission centrale en donne l’ordre express. On aura aussi noté que le centre de Zadi Carnot (Aubervilliers) a été fermé par le bailleur du fait de l’incompétence des agents de la Cerd France à gérer un processus de recensement devant tenir sur 14 jours. Le centre de Villejuif est fermé pour sa part le dimanche pour prière.

En outre,

– il nous revient que des personnes identifiées comme des militants ou sympathisants du parti au pouvoir sont enrôlés en priorité au Maroc, en Tunisie, aux Usa, comme disposant de passe-droit spécifique, d’un droit d’enrôlement supérieur; tous les «autres» sont découragés par les agents, sinon, refoulés, même après qu’ils aient enduré plusieurs heures de route pour rejoindre les centres de recensement ;

– de même, la composition des Cerd est ambigüe. On note par exemple l’existence au sein de la Cerd Suisse de deux personnes aux profils préoccupants. L’un, M. Léonard Plo, non résident en Suisse avec interdiction d’entrée sur le territoire et qui vit actuellement en France, dans la ville frontalière de Mulhouse. L’autre, M. Daouda Camara, inconnu de tous et n’ayant, jusque-là, participé physiquement à aucune activité de la représentation locale de la commission électorale ;

– que dire par ailleurs de l’application mobile https://www.cei.ci/application-cei-2020/, présentée par la Cei ? Elle est inaccessible depuis certains pays. Si elle était fonctionnelle, cela désengorgerait pas mal de centres de recensement.

Au total, la détermination des Ivoiriens de la diaspora reste ferme, malgré l’amateurisme, la mauvaise foi et la discrimination dont fait preuve la Commission électorale à travers ses Cerd. Certains campent plusieurs heures durant devant les centres pour se faire recenser ; d’autres ont dû réserver des chambres d’hôtels pour espérer se faire enrôler le lendemain.

L’affluence devant les centres d’enrôlement de la diaspora a fait mentir ceux qui affirmaient que l’opération d’inscription sur la liste électorale n’intéressait pas les Ivoiriens.

En conséquence,

• LIDER invite le gouvernement et la commission électorale inféodée à mettre fin à la fraude pré-électorale à laquelle ils s’adonnent depuis le lancement de l’opération, pour tenter vainement d’empêcher la volonté populaire d’exprimer dans les urnes le ras-le-bol et le besoin de changement qui l’animent après 10 ans de gestion Rhdp, caractérisée par une mauvaise gouvernance accrue, les scandales, les pillages, l’impunité, le rattrapage clanique et la désintégration de l’Etat ivoirien;

• LIDER exige la prolongation de l’opération d’enrôlement pour le respect du droit de vote garanti constitutionnellement pour tous les Ivoiriens âgés de 18 ans et + ;

• LIDER rappelle qu’une élection biaisée en Côte d’Ivoire aura des conséquences négatives pour tous, aussi bien pour les populations locales que pour les populations et investissements étrangers, et met en garde tous ceux qui, au plan national et international, seraient tentés d’encourager les violations des droits des citoyens ivoiriens;

• LIDER encourage les populations de Côte d’Ivoire, où qu’elles soient, à rester mobilisées et déterminées dans leur volonté de participer à la vie de la Nation et d’exercer leur souveraineté, en faisant du 31 octobre 2020 la date d’un changement radical de paradigme, de la rupture avec un système bancal et spoliateur qui perdure depuis la pseudo indépendance de 1960, et l’avènement d’une république de travail, de rigueur, d’effort, de justice, de savoir-vivre, de liberté, de responsabilité et de prospérité avec la victoire du Prof. Mamadou Koulibaly.

Le pouvoir au peuple!

Arthur D. Boussou
Conseiller de la Présidente de LIDER en charge de la Diaspora
Membre du Cabinet

Tags: , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • Je contribue

    Informations personnelles

    1
    Je contribue

    Total du don : €10

  • La mairie d'Azaguié

  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter

  • Connexion

loading