Liberté et Démocratie pour la République

Un engagement responsable au service du progrès social


Diplomatie

Uploadé le 20, mars 2019 | by LIDER News

Monique Gbekia et Mamadou Koulibaly (LIDER) échangent avec l’ambassadeur de l’UE

LIDER News | 20 mars 2019


La présidente de LIDER Monique Gbekia et le candidat du parti à l’élection présidentielle de 2020 le Prof. Mamadou Koulibaly ont échangé hier pendant deux heures avec l’ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, Jobst von Kirchmann.

Au menu des discussions: le mode opératoire pour l’organisation d’élections crédibles et transparentes, la réforme de la commission électorale, la présidentielle à venir, la gestion opaque par le gouvernement de l’information concernant l’enrôlement des électeurs, le recensement général de la population, l’établissement et la délivrance des cartes d’identité.

Faisant remarquer que l’échéance électorale est proche et que rien d’autre que des annonces, généralement non suivies d’actes, ont été faites par le pouvoir en place, #MamKoul2020 a souligné: «Sous la pression, seule la transparence donne la confiance», suggérant que le gouvernement vienne devant le parlement pour exposer les tenants et aboutissants du projet registre national des personnes physiques (rnpp), son coût, l’agenda de travail, les raisons du choix du prestataire retenu, les avantages pour les populations à y prendre part, la façon dont cela s’insère dans le calendrier électoral.

Il a également préconisé la jonction des opérations du rgph 2019 avec celles de l’oni dans le cadre du rnpp, pour plus d’efficacité et l’optimisation des coûts, tout en rappelant la nécessité d’impliquer largement les maires et les chefs traditionnels dans le déroulement du projet, pour assurer son succès et éviter que ce ne soit une énième opération qui dilapidera des centaines de milliards de fcfa sans résultats tangibles à la fin.

«En Côte d’Ivoire, depuis longtemps, on se contente d’enrôler les militants politiques sur la liste électorale, en excluant les populations qui ont fait le choix de s’intéresser à la politique sans intégrer un parti. On note aussi une tendance à prendre comme partenaires techniques des sociétés qui ont démontré soit leur incapacité à faire correctement le travail, soit leur capacité à saborder le processus d’identification et d’enrôlement de manière à exclure le maximum de nouveaux électeurs. A chaque fois, ça a mené à des violences, et les mêmes prestataires changent de nom et réapparaissent sous une nouvelle identité: l’exemple le plus criard est celui de la société française Sagem en 2010, qui est devenue Morpho en 2015, et qui réapparaîtra sûrement sous un autre nom pour 2020 (Idemia, ndlr)», a asséné le maire d’Azaguié.

La présidente Monique Gbekia a dénoncé vivement l’exclusion de LIDER du prétendu dialogue sur la réforme de la commission électorale: «LIDER est le parti qui présente l’un des candidats les plus sérieux à l’élection présidentielle de 2020. Mamadou Koulibaly est le seul en lice qui a d’ores et déjà été investi par son parti. L’attitude du gouvernement est inacceptable», a-t-elle martelé.

Laurent d’Ersu et Louise Grönmark pour l’Ue, ainsi que les vice-présidents Jean-Pierre Akadie et Yacourwa Koné et la conseillère exécutive Nathalie Yamb pour LIDER ont également pris part à l’audience.

Tags: , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • Je contribue

    Informations personnelles

    Total du don : €10

  • La mairie d'Azaguié

  • LIDER TV

  • Evénements

  • S’abonner à la Newsletter



  • Toi aussi deviens fan

  • Actualité sur twitter

  • Connexion

loading